Dernières actualités …

Projet de LGV Londres-Manchester : explosion des coûts

Début 2018, la faillite de Carillion, le groupe leader des travaux publics britanniques, avait fait l’effet d’un tremblement de terre. Quelques mois plus tard, l’une de ses répliques risque-t-elle, en faisant exploser les coûts, de mettre en péril le projet HS 2, la ligne à grande vitesse Londres-Birmingham-Manchester-Leeds ? 

 

Un rapport d’études parlementaire estime que la facture totale du projet prévue d’origine à 56 Mds£ (67 Mds€) pourrait atteindre près de 90 Mds£ (108 Mds€). Soit un surcoût de plus de 60% ! Cela, alors que les promoteurs du projet s’étaient rassurés - dès la fin janvier dernier -  de voir les groupes français Eiffage et anglais Kier reprendre aussitôt en mains deux lots (1,6 Md€) qui avaient été précédemment attribués à Carillion. 

 

Le projet HS 2, comme « High Speed Line 2* », consiste à créer une ligne à grande vitesse qui se composerait d’un tronc commun Londres-Birmingham (192 km) et de deux branches se dirigeant vers le nord, l‘une allant jusqu’à  Leeds via Sheffield, et l’autre vers Manchester via Crewe. 

 

Un ensemble de 400 km de lignes nouvelles destinées à soulager l’axe existant saturé, et qui ferait passer la durée du trajet Londres-Birmingham (première phase en 2026) de 1 h 26 aujourd’hui à 0 h 49, tandis que celle entre Londres et Manchester (seconde phase en 2033) passerait de 2 h 08 à 1 h40. 

 

*HS 1 est la LGV entre le tunnel transmanche et Londres.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale