Dernières actualités …

Nantes augmente de 3% l’offre de ses transports publics

Les Transports de l’agglomération de Nantes vont créer deux nouvelles lignes Chronobus en septembre 2018. Par ailleurs,  les fréquences vont augmenter sur le busway. Cette augmentation de l’offre de 3% est la plus forte actée par la collectivité depuis 2014 et représente un effort financier de 3,3 millions d’euros par an.

 

840 000 kilomètres supplémentaires seront injectés sur le réseau des Transports de l’agglomération nantaise (TAN) en septembre 2018. Cette augmentation de l’offre de 3% vise à maintenir un haut niveau de service et répondre à la croissance du trafic. En effet, en 2017, la fréquentation enregistrée sur ce réseau a progressé de 2,5% avec plus de 136 millions de voyages.

 

Si ce résultat est le reflet de l’efficacité et de l’attractivité des transports publics nantais, le revers de la médaille est sans conteste une saturation des bus et tramway en heure de pointe. D’où la décision de Nantes Métropole d’accroître significativement l’offre kilométrique. Ce qui représente un effort financier de 3,3 millions d’euros par an.

 

 

9 lignes Chronobus

 

Ce coup de pouce budgétaire va essentiellement profiter au réseau de bus structurant, appelé localement Chronobus. Ce programme, démarré en 2012, compte aujourd’hui sept lignes dotées d’aménagements urbains afin de faciliter la ponctualité et la régularité des véhicules de transport en commun. 

 

En septembre 2018, Chronobus comptera deux nouvelles lignes. La première (C9) desservira les quartiers du sud est de l’agglomération avec deux terminus à Saint-Sébastien sur Loire et Basse-Goulaine. Celle-ci sera en connexion avec le tramway et le busway. La seconde (C20) sera la première ligne de rocade reliant la gare de Chantenay et l’université de Nantes. 

 

Enfin, la C3 sera prolongée dans l’objectif d’assurer la desserte de la zone d’activité « d’Ar Mor » et le Zénith de Saint-Herblin. « Cette ligne sera quasiment en site protégé aménagé au centre de la voirie », précise Alain Boeswilwald, directeur général de la Semitan. 

 

Renfort de l’offre sur le Busway

 

Le busway – une ligne de bus à haut niveau de service de 7 km – bénéficiera également d’un renfort de l’offre notamment le dimanche et les jours fériés. Mais c’est en septembre 2019 que les grands changements se produiront sur cette ligne qui réalise 9,5 millions de voyages par an. A cette date, la Semitan mettra en service les premiers bus électriques articulés de 24 mètres afin d’accroître la capacité de transport. 

 

« L’objectif de ces investissements est de faire face à l’augmentation de trafic et réduire les coûts d’exploitation », poursuit le responsable. Ainsi le parc de la Semitan va fortement augmenter dans les prochaines années. « La collectivité a commandé 80 bus articulés et vient de décider d’en acquérir 50 autres qui vont arriver dans les deux ou trois ans ». 

 

Le tramway ne sera pas exclu de ces programmes d’investissement. « Nous allons bientôt lancer l’appel d’offre pour acheter des rames de 300 places et doubler la capacité de transport ». Actuellement, ce mode est opéré avec 91 rames de 150 places et évolue sur 43 km de lignes. Sa fréquentation est de 70,6 millions de voyages par an. L’augmentation de l’offre de transport va nécessiter d’accroître les effectifs de la Semitan. Cent-vingt conducteurs seront devront être recrutés. Actuellement cette entreprise emploie 1892 salariés.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale