Dernières actualités …

La biométrie s’invite dans les métros chinois

29/06/2018

Responsable du développement au sein de l’opérateur du métro de Pékin, Zhang Huabing a déclaré que l’entreprise envisageait d’introduire d’ici la fin de l’année un système de paiement biométrique pour fluidifier les flux de passagers dans les stations, alors que le temps d’attente pour acheter un billet peut atteindre 30 mn aux heures de pointes dans les plus fréquentées.

 

Une option qui viendra en complément d’un système récemment lancé d’achat des titres de transport par QR code sur téléphone portable via les plates formes de paiement en ligne Alipay et WePay.

 

Reconnaissance faciale ou système d’identification tactile, le choix n’est pas encore arrêté mais ne posera de toute manière aucun problème juridique, l’identification biométrique quelle qu’elle soit étant déjà autorisée et largement pratiquée dans le pays. Reste toutefois à trouver une manière d’y associer le paiement, ce qui sera une première. 

 

Car si le métro de Shanghai utilise déjà un système d’identification biométrique par lecture des veines de la paume de la main, il ne s’adresse qu’à six catégories de passagers bénéficiant de la gratuité des transports, tels les aveugles ou les policiers blessés. 

 

Mais Shanghai Shentong Metro Group, l’opérateur du réseau, n’entend pas en rester là. Fin 2017 il a conclu un partenariat avec Alibaba et sa filiale ANT Financial Services Group pour développer un système de reconnaissance vocal destiné à être installé dans les distributeurs de billets, et un système de reconnaissance faciale pour identifier les passagers entrant dans les stations.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale