Dernières actualités …

Quel avenir pour la SUGE, les « flics » du rail ?

Selon la CGT, l’avenir de la SUGE (Surveillance Générale), le service de sécurité de la SNCF,  serait menacée. « Le rapport Spinetta envisage le basculement du service à SNCF Réseau », dans la mesure où il s’agit d’une « prestation régulée », à destination de tous les opérateurs. Il distingue en effet « les prestations dites de gardiennage, de surveillance des installations ou de bâtiments », et les prestations dites de police ferroviaire. Ce qui laisserait craindre une scission qui mènerait à « l’abandon au privé des prestations dites de gardiennage ».

 

 Une forme de retour aux sources, puisque les lointains ancêtres de la SUGE sont les agents de surveillance des compagnies ferroviaires privées, chargés de protéger les entreprises contre les vols et violences… et de surveiller les agents susceptibles de les perpétrer aux dépens des clients !  

 

Sous le Second Empire l’État créée une Police spéciale des chemins de fer à vocation politico-administrative qui, intégrée à la Sûreté Nationale en 1934,  sera l’ancêtre des Renseignements Généraux.

 

Alors que ses services purement administratifs restent dévolus à la surveillance des installations pour devenir la Surveillance Générale à la création de la SNCF, en 1937.

 

Le développement de la délinquance dans les emprises ferroviaires amène ensuite la mise en place d’une vraie police ferroviaire en Île-de-France au début des années 1990, étendue à l’échelle nationale en 2006, elle travaille en coordination avec la SUGE.

La question des missions  voire de la légitimité même de la SUGE en tant que service intégré à la SNCF avait été  posée dès 2006 dans une étude du Conseil général des Ponts & Chaussées* qui, à propos de l’ouverture du fret à la concurrence, estimait dorénavant « que les nouveaux entrants peuvent obtenir sur le marché les prestations de sûreté, sans pour autant que l’intervention [de la SUGE] soit nécessaire ».

Une question qui se pose de nouveau avec l’ouverture à la concurrence dans les trafics voyageurs…

 

 

(*)  « Sécurité des transport de fret ferroviaire et l’avenir de la Surveillance Générale SNCF à la suite de la libéralisation européenne » par Guy Benattar, Jean-Yves Chauvière et Jean-Louis Puiquand.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale