Dernières actualités …

Auvergne-Rhône-Alpes contre le 80 km/h

L’initiative a été déclenchée par Vincent Descœur, député du Cantal, qui avait lancé une pétition (plus de 12 000 signatures dans son département à ce jour) contre la loi qui va limiter à 80 kilomètres/heure la vitesse sur les routes nationales et départementales (à double sens sans séparateur central) à partir du 1er juillet. Elle est aujourd’hui relayée par le président d’Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Selon les élus ruraux, la mesure prise par le gouvernement d'imposer le 80 kilomètres/heure aboutirait à une France à deux vitesses, alors que le gouvernement a fait de la mobilité l’une de ses priorités, lors des dernières Assises du même nom. 

 

Ils demandent « de renoncer à cette mesure qui confirmerait la fracture territoriale », car elle viendrait anéantir les efforts engagés par les collectivités pour moderniser leurs infrastructures routières, diminuer les temps de parcours vers les autoroutes et, en même temps, améliorer les conditions de sécurité. « Nous partageons les ambitions du gouvernement en matière de sécurité routière, mais nous demandons une application pragmatique, au cas par cas, décidée par les départements », revendique désormais Laurent Wauquiez, relayant par là même les propos récents du Sénat.

 

Un fait est certain, les Bordereaux d'Analyse des Accidents Corporels (Baac) montrent bien que c'est dans ces départements ruraux que la mortalité routière est la plus élevée. Selon ces derniers, le nombre de morts, hors agglomération et autoroute, par million d'habitants, relevé par exemple, en Haute-Loire, département emblématique de l'opposition à la limitation, s'élève à 74 décès par an, alors qu'il se situe en dessous de 30, dans les départements urbains ! 

 

La vraie question reste cependant de savoir si cette mortalité plus importante est due : fort logiquement à un usage plus intensif de l’automobile par manque de transports collectifs adaptés, à l’état général du réseau routier secondaire, ou à l’emblématique limitation  à 90 km/h ? La réponse la plus simple, et la plus économique, pour le gouvernement, était toute trouvée... 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale