TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Emmanuel Macron veut " garder le cap "

Le 12 avril dernier, c’est sur TF 1, au  journal télévisé de 13 heures, que le chef de l’État avait choisi de s’exprimer sur l’actualité politique et sociale. Particulièrement sur la réforme ferroviaire et le conflit avec les syndicats SNCF.

 

S’abritant derrière l’exigence européenne de concurrence, il a assuré « qu’il irait jusqu’au bout », car il ne faiblit pas dans sa « volonté de réformer ». Car « on a besoin d’un chemin de fer fort et la réforme va le renforcer ». Tout en demandant « à chacun de faire un petit effort », et en voulant rassurer, puisqu’il a réaffirmé que la SNCF  sera « 100% à capitaux d’État » [et que] les cheminots qui sont cheminots resteront cheminots », c’est-à-dire qu’ils garderont leur statut. Quant à la dette de la SNCF (du système ferroviaire, faudrait-il préciser, ndlr.), « elle sera pour partie progressivement reprise ».  Serait-ce en fonction des nécessités du passage de la SNCF en société anonyme ?

 

Si l’intervention du Président apporte peu d’éléments nouveaux, son contexte n’est pas fortuit. Le choix de la chaine, de son public et de son créneau visent la France populaire, voire « périphérique ». Ce monde rural et des petites villes qui se sent délaissé par Paris.

 

Berd’huis, petite localité de l’Orne d’où s’exprimait Emmanuel Macron, n’a jamais été desservie par le rail. La gare la plus proche, Nogent-le-Rotrou sur la ligne Paris-Chartres-Le Mans, est située à plus de cinq kilomètres de la commune…

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload