Dernières actualités …

Angers convertira la moitié de ses bus au GNV

12/04/2018

« En 2020, nous n’achèterons plus de bus au diesel. Progressivement, la moitié de notre parc de bus sera converti au GNV ». Christophe Béchu, le maire d’Angers a annoncé ce changement de cap en inaugurant, le 9 avril, une unité de méthanisation et d’injection de biogaz dans le réseau local de gaz, ajoutée à une station d’épuration de l’agglomération. L’investissement a été d’1,5M€.

 

Jusqu’ici, le réseau de transports d’Angers n’utilise que des bus au diesel, 159 en tout. Christophe Béchu a annoncé pour bientôt l’installation d’une station de GNV au dépôt du réseau de transports, à Saint-Barthélémy-d’Anjou. Et le début des pourparlers avec le distributeur Engie pour qu’une deuxième station voie le jour, accessible à tous. Notamment aux camions-bennes de l’agglomération d’Angers, eux aussi en passe d’être reconvertis au GNV. 

 

Outre les déchets de la station d’épuration, l’unité de méthanisation utilise les résidus agricoles et des effluents d’élevage. Sa production est de 1,5 million de m3 de gaz par an, l’équivalent de la consommation annuelle de 70 bus sur une base de 40m3 pour 100 km. A peu près ce que devrait consommer les futurs bus au GNV de l’agglomération. Version angevine d’une certaine autonomie énergétique.

 

Christophe Béchu, maire d’Angers, ciseau en main pour l’inauguration de l’unité de méthanisation qui lance aussi la conversion au GNV des transports angevins. (Photo Angers-Loire Agglomération)

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale