Dernières actualités …

Saint-Gervais-Vallorcine, une ligne à mettre en concurrence ?

La plus que centenaire ligne Saint-Gervais-le-Fayet-Vallorcine est originale et à plus d’un titre, en raison de sa voie métrique, de son atelier de maintenance dédié à Saint-Gervais, de son électrification par troisième rail et de sa liaison directe avec la ligne suisse Martigny-Le Châtelard aux caractéristiques similaires.

 

Cette continuité technique s’est accentuée après des travaux réalisés l’an dernier. Ils ont porté sur l’installation d’une signalisation « à la suisse » (système informatisé par balises MZ) de bout en bout et sur la création d’un centre de contrôle à Saint-Gervais-le-Fayet. Soit 25 M€ d’investissements cofinancés par la région Auvergne-Rhône-Alpes, le canton helvétique du Valais, la Communauté de communes Chamonix-Mont-Blanc et SNCF Réseau.

 

Fin 2017, alors que débutait le débat sur l’ouverture des TER à la concurrence, Éric Fournier, président de la Communauté d’agglomération de Chamonix, proposait la « sortie » de la ligne du RFN (Réseau Ferré National) et sa rétrocession à la région. Avec un montage juridique et d’exploitation en régie ou de société publique locale à l’image des Chemins de fer Corses et de la ligne Nice- Digne.

 

Une solution de groupement transfrontalier a été également évoquée. Qui permettrait d’offrir un ensemble transports intégré associant chemins de fer (y compris les lignes touristiques du Montenvers et du Tramway du Mont-Blanc), téléphériques et autocars.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale