Dernières actualités …

Car Postal passe du jaune au rouge ?

Car Postal Suisse, qui possède une filiale française à Saint-Priest (69) depuis 2004, est au cœur d’une mise en cause concernant des financements publics contestés par l’Office Fédéral des Transports Suisse, portant sur 78 millions de franc suisses (71 millions d’euros). Ils remettent en perspective l’action que mènent trois autocaristes d’Auvergne-Rhône-Alpes (Autocars Faure, Autocars Berthelet et Réunir Dauphiné).

 

En clair, ceux qui ont gagné leur procès, en octobre 2016, devant le Tribunal de Commerce de Lyon, et qui vont passer en appel prochainement devant le Tribunal de Paris, avaient argumenté que la filiale de la Poste Suisse avait bénéficié d’une aide d’Etat illicite et qu’elle s’en était servi pour remporter des marchés grâce à une baisse des prix, notamment à l’occasion des appels d’offres pour les transports publics !

 

En première instance, Car Postal France a ainsi été condamné à 10 millions d’euros pour concurrence déloyale, une somme placée sous séquestre. L’actuelle position de l’Office Fédéral des Transports lui apporte de l’eau au moulin des plaignants, et elle n’a pas surpris certains observateurs helvètes. Ainsi, Guillaume Barazzone, conseiller national du canton de Genève, s’inquiétait déjà de cette expansion dans l’hexagone, estimant qu’elle n’était pas conforme aux objectifs fixés par le conseil stratégique de La Poste. « Je ne comprends toujours pas ce que La Poste est allée faire sur le marché français », résume-t-il.

 

Après l’Office Fédéral des Transports, c’est aujourd’hui au tour du Contrôle Fédéral des Finances de s’intéresser aux subventions perçues par Car Postal, qualifiées de malversation. Affaire révélée la semaine dernière, des dirigeants de Car Postal sont déjà partis ou ont été écartés. Ces fonds ont-ils servis à alimenter la filiale française ?

 

C’est une vraie question à laquelle devront répondre les instances chargées d’arbitrer le conflit entre les autocaristes français et la filiale française de Car Postal. En attendant, dans la presse régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes, Nathalie Courant, directrice de Car Postal France, se déclare « attristée d’une situation qui ne concerne pas les activités françaises, puisque nous disposons de l’autonomie financière », au moment où elle vient d’acquérir la société Fontaimpe (une cinquantaine de véhicules), à Digoin (71).

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale