Dernières actualités …

Ferroviaire : vers la fin des électrifications ?

La lecture attentive du rapport du Comité d’orientation des Infrastructures présenté à Élisabeth Borne le 1er février par son président Philippe Duron, révèle de nombreuses surprises. Parmi lesquelles, côté ferroviaire, celle d’une sorte de « mise en pièces » des - rares - projets d’électrification du réseau classique.

 

Ainsi, alors qu’elles sont actées dans les CPER2016-2020 des régions concernées, se trouvent remises en questions les électrifications de Laroche-Auxerre, Chagny-Nevers et d’Amiens-Rang-du-Fliers (partie sud de la rocade Amiens-Boulogne), comme celle de Paris-Troyes (hormis la section francilienne Gretz-Longueville-Provins).

 

Vertu suprême et supposée de l’innovation à la clé, le rapport du COI s’appuie, pour justifier son choix, sur les développements à venir de la technique prometteuse des trains à hydrogène. Mais à la différence d’une classique électrification, dont les coûts sont parfaitement maîtrisés, ceux de cette nouvelle technique restent encore largement inconnus, qu’il s’agisse de l’acquisition des matériels et de l’installation des équipements d’approvisionnement énergétique comme des frais d’exploitation.

 

On se trouve en face d’une démarche comparable à celle liée à l’arrivée des premiers AGC bi-modes, qui avait déjà justifié le report d’électrifications qui pourtant auraient permis d’obtenir un meilleur rendement des matériels électriques existants…

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale