TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale

Dernières actualités …

Grenoble : 80 nouveaux conducteurs pour la Semitag

Compte tenu des besoins liés au renouvellement générationnel et au développement de ses activités, la Semitag, qui exploite le réseau de transport en commun de Grenoble, a lancé le 18 janvier, une campagne de recrutement pour 2018, représentant près de 10 % de son effectif de conducteurs.

 

La Société d’Economie Mixte des Transports en Commun de l’Agglomération Grenobloise (Semitag-partenaire Transdev), exploitante du réseau du Syndicat Mixte des Transports de Grenoble, vient donc de déclencher une vague de recrutement de 80 embauches pour l’année 2018, ce qui en fait la plus importante depuis l’avènement des 35 heures, il y a une quinzaine d’années.

 

Le réseau grenoblois emploie 1 450 salariés, parmi lesquels 850 conducteurs ou conductrices. Ce personnel de conduite est au volant des véhicules d’un parc constitué de 103 rames de tramway et de 280 autobus, circulant au quotidien sur une plage horaire qui s’étend de 4 h 30 à 1 h 30, à travers les 49 communes de l’agglomération dauphinoise.

 

Selon ses initiateurs, cette campagne ne devrait connaître aucun souci pour dénicher les meilleurs candidats. « La Semitag dispose d’un statut privilégié et reconnu, lié à son histoire ancienne. Nous nous attendons à recevoir au moins 1 000 candidatures », estime son DRH, Charly Lecoq. Avec les 35 heures, le salaire mensuel d’embauche se situe à 1 800 euros brut et peut évoluer jusqu’à 2 600 euros, sans compter les primes de nuit, week-end, primes sans accident…

 

Il n’est pas nécessaire de disposer de son permis Transport en Commun, la Semitag s’en charge, mais la direction met l’accent sur le profil « sociable » de ses employés au contact avec la clientèle : un gage pour dénouer les situations sensibles. « Nous préférons des femmes et des hommes qui apprécient le contact plutôt que des as du volant. Avec la ponctualité et le respect des horaires, c’est un critère de choix prioritaire », précise Philippe Chervy, directeur général de la Semitag.

 

La procédure de recrutement peut durer jusqu’à six mois, avant les procédures de connaissance de lignes, de véhicules et le début de la conduite en double, aboutissant à la titularisation et la signature d’un Contrat à Durée Indéterminée.

De gauche à droite g. : Jean-Paul Trovero, président de la Semitag, Yann Mongoburu, président du Syndicat Mixte des Transports en Commun, et Philippe Chervy, directeur général de la Semitag.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload