Dernières actualités …

ZF : un IDDC pour le Rinspeed Snap…

04/01/2018

Il va falloir s’y habituer, les nouvelles mobilités, qui s’appuient sur un ensemble de développements technologiques et numériques, vont générer un nouveau vocabulaire, plein d’anglicismes et d’acronymes.

Chez ZF, qui s’investit magistralement d’en le développement du véhicule autonome électrique, l’IDDC n’est autre qu’un châssis dynamique intelligent (Intelligent Dynamic Driving Chassis). L’ambition de l’industriel de Friedrichshafen est d’offrir ici une plateforme polyvalente pour les véhicules électriques autonomes. 

 

L’IDDC utilise des capteurs environnementaux, des unités de contrôle intelligentes et des systèmes mécaniques connectés. C’est sur cette base qu’un « Skateboard » a ainsi constitué la base du dernier concept de mobilité urbaine : le Rinspeed Snap. Il intègre un équipement et des logiciels dans la plateforme de conduite (« Skateboard »), et peut être détaché de manière flexible de la cabine pour passagers (« Pod »).

  

Intégralement électrique, l'IDDC peut naviguer à travers la ville sans conducteur humain et, en théorie, même sans cabine passagers. Pour le Rinspeed Snap, le châssis de conduite de ZF est destiné à être utilisé 24 heures sur 24, en fonctionnement continu. A contrario, les superstructures appelées « Pods » - des cabines mobiles ou stationnaires sans volant pour des personnes ou des marchandises, - peuvent constamment changer, selon les besoins.

 

L’élément central de l'IDDC est le système d'essieu arrière modulaire mSTARS (modular Semi-Trailing Arm Rear Suspension ou, en Français, une suspension arrière modulaire à bras tiré). Il intègre le système d'essieu arrière directionnel (Active Kinematics Control, AKC). Ainsi, ZF a pu augmenter l'angle de direction maximum du Rinspeed Snap à 14 degrés. Le moteur électrique et l'électronique de puissance sont positionnés à l'intérieur de l'essieu, pour diriger efficacement le véhicule. Comparé aux essieux habituels à entraînement électrique, qui déploient une puissance de 150 kW, Snap a une puissance inférieure, de 50 kW. Il est conçu pour parcourir systématiquement une distance maximale, à des vitesses relativement faibles et pour résister aux contraintes d'endurance imposées par le partage de véhicules urbains.

 

L'essieu avant de l'IDDC, équipé du système EasyTurn, permet un angle de direction extensif jusqu'à 75 degrés, en interagissant avec la direction à assistance électrique. Grâce à l'essieu arrière directionnel, le Rinspeed Snap peut quasiment effectuer une pirouette sur place, ce qui devrait être un avantage considérable en termes d'agilité dans les centres villes. Comme les autres composants de l'IDDC, le système de contrôle intégré du freinage (IBC) de ZF est à entraînement électrique sur le concept Snap.

 

 ZF dispose d'équipements et de logiciels intégrés dans le châssis pour que l'IDDC puisse détecter ses alentours même sans le « Pod ». L’industriel a donc fourni un groupe de capteurs qui est configuré pour une conduite autonome dans les villes. Il consiste en des systèmes de radars, la technologie LIDAR, que ZF a développée conjointement avec Ibeo Automotive Systems, ainsi que des caméras. Cela permet une détection à 360 ° des environs, aussi bien pour des applications de longue distance que de courte distance, quasiment pour toutes les vitesses pratiquées en ville et quelles que soient les conditions lumineuses et météorologiques.

 

 À l'avenir, les données de tous les composants, systèmes et capteurs dans l'IDDC ainsi que la communication Car-to-X seront toutes analysées et traitées ensemble sur un ordinateur central appelé ZF ProAI, développé en coopération avec NVIDIA. L'ordinateur traitera les données en temps réel et les utilisera pour aider à donner des instructions aux mécanismes actionneurs. ZF ProAI commandera toutes les fonctions de commande latérale et longitudinale et, le cas échéant, les fonctions de commande verticale également. Le boîtier de commande à haute performance utilisera aussi l'intelligence artificielle et les capacités d'apprentissage approfondi, qui apparaissent comme étant les facteurs du futur développement de la conduite autonome.

 

Plateformes électriques autonomes pour les environnements urbains : le châssis dynamique intelligent (IDDC) de ZF est idéal pour les concepts de véhicules pionniers tels que le Rinspeed Snap.

 

Pour une direction active des roues arrière, le système d'essieu arrière mStars de ZF apporte un entraînement électrique complet et un alignement de l'AKC à l'IDDC en format modulaire.

 

 

EasyTurn par ZF : la conception innovante de l'essieu avant combinée à la direction à assistance électrique permet aux roues avant d'être tournées jusqu'à un angle de 75 degrés.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
J'aime !
Please reload

Please reload

TG Press9 rue du Gué - 92500 - Rueil-Malmaison

 

contacts

Pierre Cossard, éditeur

Laurence Fournet, directrice commerciale