• Jean-François Bélanger

Vaccination : AuRA prend en charge le transport des seniors


A gauche, Paul Vidal, délégué aux Transports Scolaires, et Laurent Wauquiez, président d’Auvergne-Rhône-Alpes.

02/02/2021 - Pour faciliter leur accès aux centres de vaccination, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, vient de réunir la SNCF, la Fédération Nationale des Transports Voyageurs (FNTV), et deux fédération de taxis, pour prendre en charge les transports des personnes âgées de plus de 75 ans. Cette procédure sera valable pour les deux injections


L’annonce a été faite le 28 janvier 2021, par Laurent Wauquiez en présence de Christophe Fanichet, président de SNCF Voyageurs, de Michel Seyt, co-président de la F ?TV Auvergne Rhône-Alpes, et des présidents des deux fédérations de taxis, alors que la campagne de vaccination est en cours pour les personnes de plus de 75 ans.


10% de la population concernée


Dans cette Région, environ 10% de la population résidant sur le territoire, soit 726 000 personnes, est âgé de plus de 75 ans. Parmi eux, environ 80 000 sont en Ehpad ou hébergements médicalisés.


Cette aide s’adresse principalement à ceux qui sont dans les territoires ruraux, quand les centres de vaccination sont parfois très éloignés de leurs lieux de résidence.


Deux contremarques, une pour chaque vaccination, leur seront adressés par courrier à leur domicile. Chacune d’elles vaudra un aller-retour vers un centre de vaccination.


Elles permettront, soit de circuler gratuitement, sans avoir de billet, sur simple présentation de la contremarque le jour de la vaccination, dans les TER ou les cars opérés par la Région ; soit de commander un taxi avec une prise en charge de 50% de la course, jusqu’à 50 €.


Dans ce cas, la personne allant se faire vacciner devra remettre la contremarque au taxi, qui déduira cette somme du prix de la course. La Région compensera ensuite au taxi ce montant.


Un budget compris entre 10 et 20 M€


La mesure prendra effet le 3 février 2021, avec une prise en charge rétroactive pour la période allant jusqu’à cette date. Le budget engagé pour ces opérations se situe entre 10 et 20 M€.


Ce dispositif a été pris en accord étroit avec la Préfecture de Région, l’Assurance Maladie et l’Ars avec lesquelles des conventions ont été signées.


Par cette action, Auvergne-Rhône-Alpes poursuit celle qu’elle avait engagée dès le début de cette crise sanitaire au mois d’avril dernier, avec la livraison de masques dans les zones et professions défavorisées, puis la campagne de tests en décembre.