• Michel Chlastacz

Une rame à grande vitesse CRRC à écartement variable



04/11/2020 - Le 27 octobre 2020 à Changchung, le groupe ferroviaire chinois CRRC a présenté le prototype d’une nouvelle rame à grande vitesse issue de la large famille des Fuxing* équipée d’un système de bogies à écartement variable.

Un système que le groupe propose d’adapter à toute la gamme de ses trains à grande vitesse selon la demande des clients, avec une large palette de doubles possibilités entre voie standard (1,435 m), voie large à la russe (1,524 m), à l’ibérique (1,668m), à l’indienne (1,676 m) et voie étroite (1,068 m et 1m).

Le premier marché visé est celui des lignes qui relient la Chine, la Mongolie, la Russie et les états frontaliers avec la Chine issus de l’ex-URSS.


Outre le système espagnol Talgo apparu dès 1968 pour les relations franco-espagnoles, il existe aujourd’hui six autres systèmes d’écartement variable : l’Espagnol CAF-Brava (voie standard-voie ibérique), les Allemands DB-Knorr Bremse et DBAG-Rafil (voie standard-voie russe) pour les voyageurs et le fret, le Japonais RTR (voie standard et voie de 1,068m), le Polonais SUW 200 (voie standard-voie russe) et le Suisse MOB (voie standard-voie métrique).

La nouveauté apportée par le système développé par CRRC réside dans la vitesse maximale techniquement possible de 400 km/h (350 km/h en vitesse commerciale maximale), puisqu’aucun des systèmes existants ne dépasse aujourd’hui les 200-250 km/h.

* Des rames à 8 voitures motorisées et de 212 m de longueur.