• Michel Chlastacz

Une nouvelle vie pour les Z-TER Bretagne, les « trains-bolides »


Z-TER Bretagne

15/12/2021 - Le 3 décembre 2021 au Technicentre Maintenance Bretagne de Rennes, Loïg Chesnais-Girard, président du Conseil régional de Bretagne, et Jean-Pierre Farandou, PDG du groupe SNCF, ont visité la première des 19 rames Z 21500* dites « Z-TER Bretagne » rénovée au Technicentre SNCF de Nevers, la dernière d’entre elles devant être livrée d’ici 2024.


Une opération dite de « rénovation à mi-vie » pour des rames en service depuis 2003-2004, et qui est financée par la Région à hauteur de 62,3 M€, soit 3,3 M€ par rame.


Un travail complexe, d’une durée de deux mois et demi et qui permet, outre le spectaculaire changement de livrée au profit du régional gwenn a du (noir et blanc), le traitement anticorrosion de la caisse, une reprise de la câblerie électrique si besoin, la modernisation de la cabine de conduite.


Il y a aussi d’importants réaménagements intérieurs, depuis de nouvelles housses de sièges jusqu’aux éclairages à LED et l’installation de prises 220 V en passant par la création d’un espace vélo.


Ces rames automotrices électriques tri-caisses, qui totalisent près du quart du parc des matériels TER Bretagne (un parc dont l’âge moyen est passé de 23 ans en 2002 à 10,2 ans aujourd’hui) peuvent circuler à 200 km/h sur les lignes TER aptes à cette vitesse.


Grâce à leur puissance et leur vitesse elles assurent les super TER qualifiés de « trains-bolides » qui relient avec peu d’arrêts intermédiaires Rennes à Brest ou Rennes à Quimper.


Prochaine étape de la rénovation du parc TER Bretagne, celle des 24 rames AGC de Bombardier (en versions électrique et bi-mode). Livrées à partir de 2009, elles vont arriver également à mi-vie. Cette opération est prévue de 2024 à 2029 pour un montant total d’investissement estimé à 94 M€...

 

* Les 57 rames Z 21500 de la SNCF de construction Alstom sont présentes en Bretagne, dans les Pays de la Loire et en Centre-Val de Loire. Des rames des Pays de la Loire roulent sur la portion terminale de la LGV Paris-Rennes et la « Virgule de Sablé » qui relie les deux branches de la LGV Bretagne-Pays de la Loire ». Elles assurent des liaisons Rennes-Laval-Angers et Nantes-Angers-Laval.