Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Bélanger

Une nouvelle vie pour la ligne de la Côte Bleue

03/05/2021 - Depuis le 26 avril 2021, les trains peuvent de nouveau circuler entre Miramas et Marseille, sur cette ligne emblématique de la Côte Bleue. En 2023, elle accueillera de nouveaux TER bi-modes.


En gare de Sausset-les-Pins, Renaud Muselier, président, et Christophe Mirmand, préfet de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Au bout d’un an de travaux, durant lequel les services voyageurs ont été assurés par des autocars de substitution, cette ligne historique, qui a fêté son centenaire en 2015, est de nouveau opérationnelle.


A double voie et non électrifiée, elle fait partie de celles qui ont été sauvées d’une fermeture quasiment programmée. Il aura fallu 46 M€ (19 M€ pour la Région, 14 M€ pour SNCF Réseau, 9 M€ pour l’Etat, 2 M€ pour le Département des Bouches-du-Rhône et 2 M€ pour la Métropole Aix-Marseille Provence) pour un chantier long et périlleux, puisque le long d’une côte escarpée, enchaînant tunnels et viaducs.


Avec celles des étoiles de Veynes et de Breil-sur-Roya, cette ligne de la Côte bleue fait partie de l’accord signé entre la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur et l’Etat, en février dernier. En particulier, 24 kilomètres de voies ont été renouvelés (rails, traverses et ballast) et des opérations de sécurisation de parois ont mobilisé des moyens exceptionnels.


500 000 passagers par an


Avec une quinzaine d’allers et retours quotidiens, elle enregistrait avant la crise autour de 500 000 passagers par an en connaissait « une croissance de son trafic de 12% sur les trois ans précédant la pandémie », selon Renaud Muselier, président de Provence-Alpes Côte d’Azur.


Mais cette ligne historique est aussi une ligne très touristique en période estivale. « C’est pour cela que le taux d’abonnés y est relativement bas, autour de 30 à 35% », selon Delphine Couzi, directrice TER régionale.


Pour relancer le trafic, une offre « liberté » est proposée à 6 euros par personne et par jour, à 10 € pour un couple. Et alors que les Regiolis d’Alstom de 218 places commencent à faire leur apparition, Renaud Muselier annonce que cette ligne verrait également, à partir de 2023, l’arrivée des nouveaux Bombardier à batteries, comme sur la ligne entre Aix-en-Provence et Marseille.


Dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la prochaine étape sera lé réouverture complète de la ligne de Breil-sur-Roya qui avait souffert mais rendue célèbre lors de la tempête Alex.