• Pierre Cossard

Une nouvelle opportunité dans le ferroviaire pour Centralp


Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, présente France Relance à bord d’une locomotive.
Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, présente France Relance à bord d’une locomotive.

07/01/2022 - Dans le cadre du Plan de Relance en faveur du ferroviaire, la société lyonnaise Centralp a été retenue par la Sncf pour la rénovation à mi-vie des locomotives et de leurs équipements afin de prolonger leur durée de service de 15 à 20 ans. L’Etat prévoit de consacrer 1,35 Md€ en faveur du développement du réseau de fret ferroviaire. Sur ce montant, une enveloppe de 250 M€ va être consacrée au programme de démontage, révision et rénovation pour le maintien en condition opérationnelle des locomotives de la SNCF. Pour relever ce défi, le transporteur national a choisi une PME basée près de Lyon. Grâce à ses 50 ans d’expertise dans l’électronique embarquée Made in France, Centralp fournit déjà ses équipements aux grands constructeurs ferroviaires tels que Talgo, CAF ou Alstom, exportant ses solutions vers les Etats-Unis, la Chine… La société s’est affirmée comme une entreprise incontournable du secteur leader sur le marché de l’électronique embarquée, reconnue pour son expertise dans la conception de systèmes sécuritaires. Elle fournit des solutions spécifiques tout en laissant à ses clients la maîtrise de leur système. Centralp a donc été choisie par la SNCF pour la fourniture de sa toute dernière génération de consoles pour locomotives. La gamme de consoles K-Vision, créée spécifiquement pour le ferroviaire, a été conçue pour s’adapter très facilement aux différents besoins du marché, déclinable en différentes taille. Un nouvel axe de développement Centralp fournira sa toute dernière génération de consoles. Elle propose un large choix d’interfaces réseaux, de connectiques et d’options sans développement supplémentaire. Sur les huit prochaines années, 330 de ces consoles K-Vision seront livrées, complétées par 150 claviers à destination des locomotives électriques de type BB27000. Cet axe représente un fort potentiel de croissance pour cette PME qui s’est équipée pour répondre aux demandes des utilisateurs de la filière ferroviaire dont le parc machines arrive à mi-vie. La signature de ce contrat lui dessine un nouvel axe de développement. Car en optimisant la durée de vie des trains, ces projets de rénovation sont une alternative à l’achat de matériel roulant neuf. Les opérateurs ferroviaires cherchent par ailleurs à maximiser la disponibilité des trains qui représentent une immobilisation financière et des coûts d’entretien importants.