• Jérémie Anne

Un nouveau plan industriel pour le groupe FS


26/05/2022 - Le 16 mai 2022, le groupe FS (Ferrovie dello Stato Italiane) a présenté son plan industriel pour la période 2022-2031, « Tempo Nuovo » (Temps Nouveaux en Français) qui comprend 190 Mds€ d’investissements « au service de l’Italie ».


Ce plan est basé sur les quatre pôles de spécialisation du groupe FS, que sont les infrastructures, avec RFI, ANAS (concessionnaire d’autoroutes) et Italferr, la mobilité avec Trenitalia, Ferrovie del Sud-Est et Busitalia, la logistique avec Mercitalia Rail et TX Logistics et la ville avec FS Systèmes Urbains.


L’objectif est d’accroitre la capacité de transport de 20% et de doubler la part modale du fret ferroviaire aujourd’hui à 11%. Les deux entreprises du pôle Infrastructures vont développer des synergies, notamment du fait que 10 000 kilomètres de lignes ferrés sont contigus à des autoroutes.


La digitalisation des activités du groupe est également un enjeu affiché, avec le développement de plateformes MaaS pour les voyageurs, une digitalisation des opérations ferroviaires et le déploiement du Wifi sur toutes les lignes. Le développement du tourisme via le ferroviaire est un objectif affiché de ce plan industriel.


Au cours de ce plan, est également prévu l’achat de trains neufs dont 46 Frecciarossa 1000 supplémentaires, de 3400 autobus pour la filiale Busitalia, ainsi que des électrifications de ligne, notamment dans le Sud-est du pays.


Le réseau italien est long de 16 800 kilomètres de ligne et voit circuler 10 000 trains par jour. Plusieurs investissements et construction de lignes nouvelles (notamment entre Gênes, Turin et Milan) sont financés par le plan de relance italien.


A noter que les FS ambitionnent d’auto-produire 40% de leur énergie nécessaire et souhaitent amplifier leur présence à l’international, où ils sont présents en Allemagne avec Netinera, aux Pays-Bas avec Qbuzz, en France avec Trenitalia France, en Angleterre avec c2c, en Grèce avec Trainose (et où viennent d’être mis en service les ETR 470 sur l’axe Athènes-Thessalonique) et en Espagne à partir du quatrième trimestre 2022.


Une hausse de 6,3% du chiffre d’affaires est espérée, qui passerait de 12,2 Mds€ en 2021 à 22,5 milliards en 2031, dont 5 milliards provenant de l’international.