Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Un nouveau plan de réouverture de lignes en Allemagne



01/06/2021 - « Chaque kilomètre de voie ferrée est un outil de protection climatique ». C’est sur la base de cet axiome explicite que Jens Bergmann, membre de la direction de DB Netz (l’équivalent allemand de SNCF Réseau), a présenté le 23 juin 2021 le plan de prochaine réactivation de 20 lignes ou sections de lignes fermées au trafic voyageurs et/ou fret.


Un plan exposé avec ses deux partenaires, l’APS (Allianz Pro Schiene) et le VDV (équivalent allemand de l’UTP).


L’année dernière, l’APS avait lancé le mouvement en faveur des réouvertures en rappelant que « 291 communes et villes totalisant plus de trois millions d’habitants peuvent retrouver une connexion ferroviaire » (voir Mobilités Magazine, 28 août 2020), et elle ciblait ainsi 236 lignes ou sections de lignes totalisant 4016 kilomètres qui pouvaient être rouvertes.


En sus des 900 kilomètres de petites lignes déjà rouvertes depuis la réforme ferroviaire de 1994 qui avait été l’occasion de... fermer 3600 kilomètres de « petites lignes » !


Un premier pas va être franchi, puisqu’un groupe d’experts de DB Netz a identifié un ensemble de 20 sections (plus trois autres en attente d’études plus poussées en Hesse, en Thuringe et en Saxe) totalisant 1300 km de lignes « à potentiels », et pour lesquelles le bilan d’une réouverture aux trafics (voyageurs et fret) pourrait être intéressant afin d’atteindre les objectifs de neutralité carbone visés à l’horizon 2040 par le gouvernement.


Ces lignes se répartissent dans presque tous les länder. Elles sont toutefois plus nombreuses en Rhénanie-Westphalie (3), où certaines sont dédiées fret mais auraient un potentiel voyageurs et à Berlin-Brandebourg (3), où il s’agit soit de rouvrir des sections de lignes ou de longs raccordements abandonnés lors de la partition de Berlin, soit de recréer des sections de pénétration urbaines d’axes régionaux remplacés par le S-Bahn au cœur de l’agglomération.


Parmi ces vingt sections de lignes concernées, on trouve l’axe transfrontalier franco-allemand Breisach-frontière -Neuf-Brisach-Colmar, dont les études sont déjà assez avancées, côté DB Netz. Et dont la réouverture, côté SNCF Réseau, figure dans les projets de la région Grand Est.