• Michel Chlastacz

Un méga plan d’investissements décennal pour le rail italien


03/06/2022 - Le 16 mai 2022, le groupe FS a présenté Un tempo nuovo (un Temps Nouveau), son plan décennal d’investissements 2022-2031 pour la modernisation du réseau ferré italien*.


Un plan d’un montant de pas moins de 190 Mds (fonds européens attendus inclus) qui sera adopté début juin par le Conseil d’Administration du groupe ferroviaire national.


Un plan qui a notamment l’ambition de « créer un système de transport durable et multimodal organisé autour de grands hubs hautement intégrés, de doubler la part modale du fret ferroviaire et d’auto produire jusqu’à 40% de sa consommation énergétique grâce à des sources renouvelables », mais aussi de « combler les différences entre le Nord et le Sud du pays ».


Parmi les grands chantiers à mener, outre la partie italienne qui reste en attente de la liaison internationale Lyon-Turin, on remarque l’extension de la grande vitesse en Calabre afin de pouvoir relier Naples à Bari en deux heures tout en modernisant les axes classiques Rome- Pescara-Foggia-Bari et Naples-Foggia.


Mais le plan vise également la mise en place d’un troisième itinéraire fret Turin/Milan-Gênes (le Terzo Valico) et il accorde 20 Mds€ d’investissements aux lignes de Sicile, principalement au profit de la modernisation de l’axe majeur Messine-Catane-Palerme-Trapani.


Dans le cadre de l’amélioration des liaisons à grande vitesse existantes on note aussi la création d’une nouvelle gare qui serait installée sur une LGV urbaine souterraine « passe-Florence ».


S’ajouteraient près de 1800 km d’électrifications supplémentaires sur les lignes classiques, ce qui ferait atteindre ici un taux d’équipement à hauteur de 83% du réseau et l‘installation de l’ERTMS-2 sur 3400 km de lignes alors que moins de 800 km en bénéficient aujourd’hui (4% du réseau), le tout sur fonds général de « procédures accélérées » au bénéfice des chantiers ferroviaires...


 

* Cette démarche planificatrice s’assortit de la création de quatre services (mobilité voyageurs, fret, développement urbain, infrastructures). Avec un service infrastructures qui regroupe RFI, équivalent transalpin de SNCF Réseau, et ANAS, la Direction des Routes.