Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Des traverses belges... vertes grâce au soufre


Traverses vertes infrabel

16/03/2021 - Le 8 mars 2021, Infrabel - l’équivalent belge de SNCF Réseau - réalisait un RVB, un renouvellement de voie et ballast, sur la section de ligne Anvers-Puurs, au nord du pays.


Ce classique chantier ferroviaire offrait toutefois une originalité avec la pose expérimentale de traverses... vertes ! Des traverses en béton d’un type nouveau, dans lequel le ciment classiquement utilisé comme liant est remplacé ici par du soufre, ce qui explique la couleur finale.


Une nouveauté triplement intéressante. D’abord, le cycle de production de la traverse émet 40% de moins de CO2 par rapport à des traverses « tout béton ».


Principalement pour des raisons de consommation énergétique puisque la transformation du calcaire en ciment se fait dans des fours chauffés à 1400 C°, tandis qu’avec le béton de soufre, 140 C° suffisent pour modeler la traverse.


Ensuite, parce que le nouveau matériau est totalement recyclable à fin de vie puisque les traverses usagées peuvent être refondues pour en créer de nouvelles, alors que le béton concassé ne peut servir que de matériau d’empierrement. Enfin, le produit de fabrication valorise un déchet de l‘industrie pétrochimique.


La fabrication en série des traverses de béton de soufre (25 000 unités par an) sera lancée en août prochain par l’entreprise belge De Bonte installée près de Mons. Elle avait remporté en 2020 l’appel d’offres d’Infrabel sur critères à la fois économiques et environnementaux...