• Pierre Cossard

Transport routier de voyageurs : l’OTRE monte au créneau



31/03/2021 - Dans un communiqué daté du 29 mars 2021, l’OTRE (Organisation des Transporteurs Routiers Européens) considère que les dernières initiatives gouvernementales destinées au secteur du TRV sont encore insuffisantes.


Selon l’organisation patronale, le décret du 24 mars 2021 qui institue une aide visant à compenser les coûts fixes non couverts des entreprises touchées par l’épidémie de Covid ne s’appliquera qu’à très peu d’entreprises du secteur du tourisme par autocars du fait de seuils trop élevés ou inadaptés.


L’OTRE persiste donc à demander l’adaptation des mesures du fonds de solidarité pour rendre éligibles les entreprises dont l’activité est mixte (conventionnées et tourisme/occasionnel).

Pour elle, le chiffre d'affaires lié au tourisme doit être isolé pour permettre l’application du seuil de perte de 50% du chiffre d’affaires sur la seule activité tourisme/occasionnel et non sur l’ensemble de l’activité.


L’OTRE rappelle aussi que le seuil de 1 M€ de chiffre d’affaires mensuel permettant d’accéder au fond exclue quasiment toutes les TPE PME et ETI du secteur.


Les entreprises autocaristes vont par ailleurs devoir recommencer à payer leurs traites, alors même que l’activité n’a pas repris et qu’aucune perspective proche ne se dessine.

L’OTRE réclame donc le versement d’une aide au véhicule de tourisme, calculée sur le montant des échéances de prêts.


Le temps que l’activité puisse repartir, l’OTRE demande par ailleurs le maintien de la possibilité de décaler le remboursement des crédits pour au moins 6 mois supplémentaires et le maintien de la mesure renforcée d’activité partielle prévue au plan tourisme à minima jusqu’au 30 juin 2021.