• Pierre Cossard

Transdev : retour de la croissance en 2021


Thierry Mallet, PDG de Transdev.

24/03/2022 - Le groupe Transdev a présenté le 21 mars 2022 ses résultats de 2021. Selon les éléments présentés, Transdev a renoué avec la croissance en 2021 avec une progression du chiffre d’affaires (+3,8%) et un développement commercial soutenu. Le groupe poursuit par ailleurs sa stratégie de désendettement qui a permis une baisse de la dette nette de 91 M€ en un an (-7%).


Transdev a poursuivi sa stratégie de développement des activités rail et d’accélération du verdissement de la flotte de véhicules. L’objectif de cette stratégie est, selon l’opérateur, « à la fois de répondre aux enjeux environnementaux, et de contribuer au renforcement de la cohésion sociale et territoriale ».


En termes de chiffres, on notera que le CA s’élève à 7 Mds€, en progression de 255M€ par rapport à 2020, avec un résultat opérationnel courant à 124M€, en forte progression en comparaison avec l’année passée.


Le « résultat net part du groupe » avant dépréciations de goodwill est de +33M€ pour l’exercice 2021, mais ce « résultat net part du groupe » enregistre une perte de -162M€ sur l’exercice, après dépréciations de goodwill (-195M€) rendues nécessaires du fait d’une moindre visibilité et d’une pression accrue sur les marges, liées notamment aux pertes de recettes passagers et aux conséquences à long terme de la crise sanitaire et ce plus particulièrement en France.


L’endettement financier net est de 1,21 Md€, en baisse donc de 91 M€, tandis que le groupe a déployé 528M€ d’investissements en 2021, ce qui confère une position de liquidité accrue et certaines marges de manœuvre.



Les contrats français de l’année


En France, avec une victoire significative au regard de la stratégie de conquête avec la signature du contrat TIM Marseille-Nice, la première offre déposée par Transdev à la suite de l’ouverture en France du ferroviaire régional à la concurrence.


Transdev a aussi remporté des victoires importantes en Ile-de- France, à Cherbourg, Roanne, Arcachon, ou Vitrolles-Salon.


Au-delà de ces nouveaux contrats, Transdev a vu aussi la reconduction de nombreux contrats en France pour des transports scolaires et interurbains.


Pour le groupe, qui est présent dans 18 pays, la France est le 1er marché avec un CA à la hausse qui s’établit à 2,6 Mds€ (37%). L’Allemagne représente 17% du Chiffres d’affaires du groupe, suivie par les Etats-Unis (13%), les Pays-Bas (9%), l’Australie et la Nouvelle-Zélande (8%), ainsi que par la Suède (7%).



Fragilité face au Covid


Selon Transdev, Covid oblige, le niveau de service a baissé de 13% et le niveau de fréquentation de 21% en moyenne par rapport à 2019.

Cela se traduit pour le groupe par un impact négatif estimé à -301M€ sur le CA et de -64M€ sur le « résultat opérationnel », après prise en compte des mesures de soutien public (Allemagne et Pays-Bas principalement) et des négociations menées avec ses clients.