• Michel Chlastacz

Le train de nuit européen en pleine lumière



14/12/2020 - Le 8 décembre 2020, les dirigeants de la DB (Allemagne), des ÖBB (Autriche), des SBB-CFF (Suisse) et de la SNCF (France) se sont accordés pour (re)créer un réseau paneuropéen de trains de nuit. Avec un premier noyau qui sera mis en place de 2021 à 2024.


Paris-Munich-Vienne et Amsterdam-Cologne-Zurich seront les deux premières relations qui seront lancées dès décembre 2021. Suivront à l’occasion de l’entrée en vigueur des nouveaux horaires, Zurich-Rome (décembre 2022), Vienne/Berlin-Bruxelles /Paris (décembre 2023) et Zurich-Barcelone (décembre 2024).


Au total, se sont 13 métropoles européennes qui seront ainsi reliées entre elles par cette amorce de réseau de relations ferroviaires nocturnes.


Vincent Ducros, président des SBB-CFF, précisait que d’ici 2024, la Suisse bénéficierait de 25 destinations par trains de nuit au lieu de six aujourd’hui, tandis qu’Andreas Scheuer, président de la Deutsche Bahn, annonçait que l’inauguration de la traction électrique de bout en bout sur le trajet Munich-Zurich le 13 décembre sera un atout pour les futurs services de nuit.


Quatre autres relations seront rapidement lancées : Paris-Bruxelles-Cologne-Berlin-Varsovie, Amsterdam-Cologne-Bâle-Milan-Rome, Berlin-Francfort-Lyon-Montpellier-Barcelone et Amsterdam-Bruxelles-Paris-Lyon-Barcelone.

Côté relations intérieures françaises, on est en revanche en attente de l’étude que le gouvernement doit publier sur le sujet...