• Jean-François Bélanger

Tier Mobility lance ses trottinettes à l’assaut des montagnes


30/08/2021 - Tier Mobility a lancé le 12 juillet 2021, son premier système de location de trottinettes électriques en montagne, à Val d’Isère. Une nouvelle approche pour un marché touristique saisonnier avec un profil différent du cadre urbain.


Dans le cadre de son développement, et en partenariat avec la municipalité et l’Office du Tourisme de Val d’Isère, Tier Mobility propose jusqu’au 12 octobre, un service de location de 30 trottinettes électriques disponibles sur 13 emplacements répartis dans la station savoyarde.


Des Vélos à Assistance Electrique vont prochainement compléter cette offre dans cette station de Haute-Tarentaise. La municipalité prend en charge le local de maintenance et la recharge des batteries.


Tier Mobility assure la gestion en pleine responsabilité. « Notre modèle prévoit l’équilibre financier dès la première année », souligne Stéphanie Morrongiello, directrice du développement en France de la firme berlinoise.


L’offre tarifaire est assez proche de celle proposée en site urbain : 1 € pour le déblocage, puis ensuite 25 centimes la minute d’utilisation.


A titre de comparaison, celle-ci est comprise entre 15 et 20 centimes dans les villes. « Il sera instructif d’observer l’utilisation que feront les utilisateurs, dans une approche touristique assez éloignée de celle urbaine », s’interroge Stéphanie Morrongiello.


Tier Mobility toujours en l’attente des résultats des appels d’offres


Car cette première expérience en appellera d’autres dans l’avenir : « nous sommes intéressés pour installer nos services dans d’autres sites touristiques : stations de montagne ou stations balnéaires », envisage Stéphanie Morrongiello. En fin d’année dernière, l’entreprise affichait l’ambition d’être présente dans une quinzaine d’implantations en France. A ce jour, elle n’est présente qu’à Paris, Lyon, Bordeaux, Grenoble et Saint-Quentin-en-Yvelines et Val d’Isère, donc.


Mais le leader européen des solutions de micro mobilités reste en l’attente de réponses à des appels d’offres de plusieurs collectivités. Sans doute lié à la crise sanitaire, « certains dossiers ont pris du retard », observe Stéphanie Morrongiello. Parallèlement, Tier Mobility insiste sur la démarche sociétale de son modèle : « nous engageons des collaborateurs internalisés qui bénéficient donc d’un statut stable » précise Stéphanie Morrongiello.