• Michel Chlastacz

Thales cède ses activités signalisation à Hitachi Rail


16/08/2021 - Le 4 août 2021, le groupe français Thales a annoncé la cession de ses activités de signalisation ferroviaire dites GTS (Ground Transportation System) au Japonais Hitachi Rail finalement choisi après un tour de table entre Thalès et tous les prétendants (Alstom, CAF, Hitachi, Stadler).


La cession devrait être réalisée d’ici la fin de 2022.

Avec 1,66 Md€ de chiffre d’affaires (50% signalisation ferroviaire grandes lignes, 20% signalisation transports urbains, 20% télécommunications et 10% billettique), 39 M€ de profits et 9000 emplois, ces activités totalisent environ le dixième de celles d’un groupe qui voudrait désormais se recentrer sur l’aérospatial, la défense et la sécurité.


Côté Hitachi Rail, cette acquisition s’insère dans une stratégie d’implantation massive sur le Vieux continent marquée depuis 2015 par l’achat partiel puis total (en 2019) de l’Italien Ansalado STS puis de celle des activités signalisation de Bombardier Transport en janvier 2021.


Il faut rappeler que la cession du pôle signalisation de Bombardier est liée à une injonction de la Direction européenne de la Concurrence pour donner le feu vert à la fusion Alstom-Bombardier et éviter la mise en place d’une situation monopolistique du nouveau groupe dans ce domaine.


Ce qui, au nom de la « concurrence libre et non faussée », transfère ce risque, sinon de monopole au moins celui d’une situation dominante en Europe, au groupe japonais...