• Jean-François Bélanger

Le télétravail remet en cause les politiques de déplacements



12/02/2021 - Les incantations gouvernementales successives en faveur du télétravail provoquent une modification profonde des habitudes de déplacement. Les salariés des entreprises des grandes agglomérations, surtout, ont modifié durablement leur mode de transport durant la crise sanitaire actuelle.


Les salariés ont modifié leurs habitudes dans leurs déplacements domicile-travail et leurs entreprises respectives repensent leur politique de mobilité.


Mesurée par Worklife, l’un des cabinets spécialisés sur la qualité de vie au travail, une étude montre que 32 % des salariés ont changé leur mode d’acheminement vers et depuis leur lieu de travail, à l’issu du deuxième dé-confinement. Avant la pandémie, les transports en commun étaient le moyen de transport privilégié pour la majorité des salariés.


Aujourd’hui, plus de la moitié d’entre eux déclare vouloir diminuer leur fréquence d’utilisation ou arrêter de les utiliser après la crise. La place de la voiture reprend de l’importance, même si l’intermodalité se développe avec davantage de vélo et d’autres mobilités douces.


Une modification du modèle économique des transports collectifs


Or, pour les autorités organisatrices et les opérateurs, la mobilité domicile-travail est un enjeu de taille, susceptible de modifier le modèle économique des transports collectifs. Le télétravail concerne 24 millions de salariés et il semble admis désormais que ce phénomène va devenir une pratique durable. Les mesures effectuées par Worklife reposent sur des données relevées fin novembre dernier.


Il ne fait aucun doute que les récentes relances effectuées ce 5, février par la ministre du Travail, Elisabeth Borne, en faveur du télétravail vont encore accentuer cette tendance. Loin d’être un phénomène temporaire, de nouvelles habitudes émergent.


Le Forfait Mobilités Durables méconnu


Selon Worklife, même si 40% des français disent utiliser désormais leur voiture pour les liaisons domicile-travail, 85% d’entre eux déclarent pourtant être sensibles aux questions environnementales.


C’est pour cela que le Forfait Mobilités Durables représente une opportunité aux entreprises pour coller aux aspirations du futur. Ce dispositif leur permet d’être exonérées de cotisations jusqu’à 400 € par salarié et par an. Sauf que 87% des personnes interrogées n’en ont jamais entendu parler.