Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Les syndicats de cheminots britanniques au secours d’Eurostar


Eurostar

26/02/2021 - Le RMT (Rail Maritime & Transports Union), le principal syndicat de cheminots en Grande-Bretagne, a lancé une campagne de soutien à Eurostar.


Avec notamment une pétition adressée à Grant Shapps, le Secrétaire d’État aux Transports. « Eurostar est essentiel à la reprise d’une économie verte à la sortie de la pandémie du Covid-19 (et qu’il s’agit de sauver) une compagnie qui a son siège à Londres avec pas moins de 3000 emplois. Il serait désastreux la fois au point de vue environnemental et économique que ce service ne soit pas sauvegardé », explique Mick Cash, secrétaire général du RMT, qui fait appel à l’aide du Gouvernement britannique.


Un point de vue qui semble partagé en Grande-Bretagne, tant du côté des anti-Brexit que des « Brexiter », puisqu’il s’agit de toutes façons de maintenir un lien avec le Continent qui reste essentiel.


Avec des arguments absolument opposés, toutefois. Puisque pour le « Groupe de Bruges », l’un des principaux lobbies anti-Union européenne en Grande-Bretagne, le sauvetage d’Eurostar, qui a perdu 95% de ses 11 millions de voyageurs l’an dernier, doit surtout passer par la reprise d’un groupe qui est actuellement « entre les mains des Français » (la SNCF détient 55% de l’entreprise qui a reçu une aide de plus de 230 M €, ndlr.).


Et il faudrait dorénavant « parler de Brit-star et de Brit-tunnel », estime Robert Olds, le directeur du « Groupe de Bruges »...