• Michel Chlastacz

Réouverture bout en bout de la « ligne de vie » Nice-Coni



06/05/2021 - Le 3 mai 2021, après quatre mois de travaux, la section Breil-Tende (27,7 km) du complexe des lignes Nice-Tende-Coni (Cuneo)/Vintimille (99,5 km) a été officiellement* rouverte au trafic. Ce qui remet en continuité la totalité de cet axe transfrontalier.


Un lien vital pour la vallée de la Roya, et dont le rôle irremplaçable pour l’acheminement des aides d’urgence et du ravitaillement a été fortement mis en lumière lors de la tempête Alex qui a ravagé la vallée en octobre 2020.


Alors que les intempéries ont coupé les liaisons routières pour de nombreux mois, la voie ferrée (construite à flanc de vallée, à la différence des routes installées au plus près des cours d’eau, ndlr.) a été presque aussitôt rouverte au trafic depuis Nice jusqu’au-delà de Breil avec mise en place d’une station provisoire deux kilomètres au-delà de la gare.


Comme de Coni à Tende, cette seconde section étant exploitée sans interruption par Trenitalia-FS. Côté France, ces services d’urgence ont transporté plus de 4200 personnes.


Après de premiers travaux à hauteur de 20 M€ (50,5% État, 37,5% Région et 12,5% Département), le coût de la réouverture de cette partie centrale de la ligne totalise 30 M€ à la charge de SNCF Réseau.


Des investissements destinés à des confortements de plate-forme, de talus et d’ouvrages d’art. Dont le spectaculaire mur de soutènement dit « à arcatures » à Fontan-Saorge qui totalise 7 M€.


L’achèvement des travaux a permis la reprise du trafic le 3 mai 2021 avec six allers-retours quotidiens, dont quatre Nice-Breil-Tende et deux en continuité jusqu’à Coni assurés par Trenitalia.


Une première étape


Avec 246 M€ à investir d’ici 2030, la ligne devrait bénéficier de près de 40% des 581 M€ mobilisés dans le cadre du Protocole signé le 23 février 2021 entre l’État et la région Sud-PACA.


Une somme mise au profit de la remise à niveau et de la modernisation de pas moins de 435 km de lignes de desserte fine du territoire, les petites lignes.


Un financement partagé par sections. Nice-Breil (44 km) relève de celui de la région Sud-PACA tandis que le co-financement État-Région serait la règle pour Breil-Tende, la part de l’État étant partagée à 50/50 entre la France et l’Italie en raison de la Convention de 1970 qui avait aboutit en 1979 à la réouverture de la ligne après sa reconstruction.

En décembre 2020, une conférence inter-gouvernementale franco-italienne a décidé une remise à jour de la Convention. Le prélude à une relance de l’offre internationale Nice-Coni-Turin ?


 

* En présence de Bernard Gonzalez, préfet de région, Renaud Muselier, président de la région Sud-PACA, Christian Estrosi, maire de Nice et Président de la Métropole Nice-Côte-d’Azur, Charles-Ange Ginesi , président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes et Karim Touati, directeur territorial Provence-Alpes-Côte-d’Azur de SNCF Réseau

</