Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

La RENFE espagnole acquiert 50% du Tchèque Leo Express


train Leo Express

16/03/2021 - La crise sanitaire et la baisse des trafics, qui fragilisent les jeunes opérateurs ferroviaires indépendants, pousseraient-elles à la relance des restructurations ?


Dernier exemple en date, le rachat de l’entreprise ferroviaire tchèque Leo Express par l’opérateur national historique espagnol RENFE.


Ce dernier, après des opérations lancées au Mexique, aux États-Unis et en Arabie Saoudite met en œuvre son « Plan Stratégique » d’alliances hors du marché national espagnol.


La dernière d’entre elles, annoncée le 12 mars 2021 par la RENFE, consiste dans l’acquisition de 50% du capital d’un opérateur créé en 2012 et qui, outre son marché ferroviaire national tchèque et un vaste réseau d’autocars à longues distances en Europe centrale, opère des services ferroviaires internationaux en Slovaquie et en Pologne (jusqu’à la frontière polono-ukrainienne, ndlr.).


Il a également acquis une licence pour le marché allemand qui s’est concrétisée de 2017 à 2020 par des services ferroviaires grandes lignes Berlin-Stuttgart alors opérés pour le compte de FlixTrain...


En 2019, avec un chiffre d’affaires de 40 M€, Leo Express a transporté 2,4 millions de voyageurs, chiffre en accroissement de 25% en comparaison de celui de 2018.

Ce qui justifie la commande au Chinois CRRC des rames automotrices électriques Sirius. Les trois premières, récemment reçues, entrent en service cette année alors que l’opérateur en recevra trente autres à terme.