Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Regioneo à la conquête de lignes régionales du Grand Est


Regioneo Grand-Est

02/03/2021 - Le 19 février 2021, l’opérateur ferroviaire Regioneo qui associe Getlink (l’exploitant du tunnel transmanche) et RATP Dev (filiale du groupe RATP) et leurs partenaires*, ont été pré-qualifiés par Grand Est dans le cadre des appels d’offres d’exploitation de deux ensembles de lignes régionales mises en concurrence d’ici 2024-2025.


Le premier ensemble (63 km dont 32 km à double voie) est la partie Nancy-Vittel-Contrexéville de l’axe lorrain nord-sud Nancy-Mirecourt-Merrey, « ligne 14 » de la nomenclature de l’ancien réseau de l‘Est.


Hormis sa section périurbaine Nancy-Pont-Saint-Vincent (14 km), cette ligne est actuellement fermée pour travaux de réhabilitation jusqu’à la fin de 2024.


Le second ensemble est celui formé par les lignes dites « Bruche- Piémont-Vosges » qui regroupe, à partir d’un tronc commun Strasbourg-Molsheim incluant notamment la desserte de l’aéroport de Strasbourg Entzheim, les lignes Strasbourg-Sélestat et Strasbourg-Saint-Dié (118 km dont 44 km établis à double voie).


Lignes dont la section Rothau-Saales sera bientôt réhabilitée. Lignes atypiques aussi, pour lesquelles l’État a délégué la gestion des infrastructures à la région Grand Est devenue maître d’œuvre de la maintenance de ces deux ensembles en engageant pour Nancy-Contrexéville un budget de 66 M€ dont le paiement est étalé sur 22 années, durée du contrat avec l’opérateur choisi, est engagé.


Un contrat à conclure sur la base d’une desserte de référence de 20 allers-retours journaliers sur Nancy-Pont-Saint-Vincent et 16 allers-retours Inter-villes jusqu’à Contrexéville.


Tandis que les relations Strasbourg-Saint-Dié et Strasbourg-Sélestat bénéficieraient chacune de 10 allers-retours quotidiens. Ce qui ferait de la section Strasbourg-Molsheim une véritable branche de type RER desservie au quart d’heure en pointes avec les circulations TER partielles et les services rail-aéroport.


Après les investissements des régions Alsace et Lorraine relayées par Grand Est, le groupement d’entreprises et ses concurrents à venir vont donc se trouver face à de bonnes conditions d’offres de transports sur des infrastructures rénovées...