• Jean-François Bélanger

Railcoop se positionne sur de nouvelles lignes

12/07/2021 - La société coopérative Railcoop, qui a déposé sa demande de licence ferroviaire après avoir réuni les capitaux nécessaires, vient de solliciter auprès de l’Autorité de Régulation des Transports (ART) de nouvelles lignes à la suite de la réunion de son comité de réflexion.


Le stand Railcoop à la Cité Fertile de Pantin.

Présente à la première « Onde de Coop », le rassemblement des entreprises de la nouvelle économie organisée à la Cité Fertile de Pantin, Railcoop en a profité pour faire part de ses intentions, alors qu’elle prépare pour l’année prochaine la réouverture de la liaison ferroviaire directe Bordeaux-Lyon et alors que les horaires sont attendus pour la rentrée.


Railcoop vient donc de déposer auprès de l’ART de nouveaux sillons qui vont compléter ce programme initial, avec de nouvelles lignes.


Ainsi, sur l’axe Thionville-Lyon, prévu pour 2023, il est désormais demandé un prolongement de la liaison au-delà de Lyon, vers Saint-Etienne et au-delà de Dijon vers Grenoble.


La ligne Toulouse-Rennes notifiée en 2020 devrait être prolongée jusqu’à Saint-Brieuc et à Caen pour la correspondance avec la ligne Lille-Nantes.


La carte du futur réseau Railcoop.

Ont été aussi revendiquées les lignes Strasbourg-Nevers-Clermont-Ferrand, Le Croisic-Bâle, Lille-Rouen-Caen-Nantes, Annecy-Grenoble-Marseille, Massy-Versailles-Caen-Brest et Bordeaux-Nantes-Brest. Railcoop envisage d’ouvrir ses six lignes avant 2026.


Casser le centralisme parisien


Ces demandes sont cependant susceptibles de recours. Reste aussi la question du matériel roulant. Pour ce qui concerne l’acquisition des automoteurs en vue de la liaison Bordeaux-Lyon de l’année prochaine, un accord financier vient d’être trouvé avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le dossier est en cours d’examen au niveau juridique.


Fidèle à son esprit coopératif, Railcoop souhaite ainsi casser le centralisme du réseau ferroviaire français en mettant en lumière l’intérêt de certains axes qui ne passent pas par Paris.


Les toutes premières opérations de Railcoop vont concerner le transport de fret. La coopérative a déposé auprès de l’Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire son certificat de sécurité, ce qui va lui permettre de lancer ses premières liaisons fret à partir du mois de novembre prochain.