• Jean-François Bélanger

Railcoop mijote son offre de restauration embarquée avec Isara Conseil


Caroline Pioch, d’Isara Conseil.

25/03/2022 - En vue de l’ouverture de sa première ligne entre Bordeaux et Lyon, en décembre prochain, Railcoop a confié l’élaboration d’une offre de restauration à bord de ses trains à l’Institut Supérieur d’Agriculture Rhône-Alpes (Isara Conseil) de Lyon. Si elle rencontre le succès, elle servira de modèle pour les autres lignes du réseau Railcoop.


Cela fait maintenant quelques semaines qu’Isara Conseil a dédié quatre étudiants à temps plein pour mener une réflexion sur une offre de restauration à bord des trains de Railcoop.


Cette réflexion doit aboutir à une offre susceptible d’être mise en place dès le mois de décembre 2022, période prévue pour l’ouverture de la relation Bordeaux-Lyon. Au préalable, elle sera soumise à l’accord de Railcoop.


« L’accord que nous avons avec Railcoop prévoit que nous leur proposions à la fois le contenu de l’offre et la logistique nécessaire pour l’acheminer à bord des trains », précise Caroline Pioch, responsable des activités conseil chez Isara Conseil.


Spécialisée dans le développement des produits et filières alimentaires durables de demain et dans l’accompagnement de la stratégie marketing et d’innovation dans le secteur de la restauration, c’est cependant la première fois qu’Isara Conseil travaille dans celui de la mobilité.


« Nous adoptons l’esprit de Railcoop, qui nous a demandé de valoriser les produits de proximité et les spécialités locales, sans oublier le traitement des déchets, tout en répondant aux attentes des voyageurs en leur proposant une expérience gustative au meilleur prix », annonce Caroline Pioch.


Les recherches se poursuivent pour dénicher les meilleurs fournisseurs en produits de bouche, boissons comprises.


« Ce que nous étudions en ce moment avec Isara Conseil ne concerne que le Lyon-Bordeaux, mais si ce projet est validé par la clientèle et la coopérative, nous le dupliquerons sur les autres lignes du réseau que nous sommes en train de construire », précise Alexandre Fauchier, chargé de projets des services voyageurs chez Railcoop.


La coopérative a investi autour de 10 000 € pour mener à bien ces études.