• Michel Chlastacz

Le rail lituanien mêle électrique et hybride



19/01/2021 - Fin 2020, les Chemins de fer lituaniens (LTG Link) ont lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 30 rames automotrices électriques dont la moitié de rames hybrides (électriques + batteries) pour un montant de 200 M€, un investissement en partie couvert par une aide européenne.

Alors qu’un important plan d’électrification* est en cours et que la neutralité carbone est visée par le réseau à l’horizon 2050, c’est la nécessité de disposer de matériels qui peuvent être utilisés sur lignes électrifiées ou non électrifiées sans ruptures de charge qui a conduit à cette décision.


Parallèlement, dans le cadre de LTG Cluster, une filiale d’essais technologique commune entre l’opérateur ferroviaire national LTG Link et diverses institutions scientifiques nationales, les ateliers de maintenance de locomotives de Vilnius ont converti en hybride une C°C° diesel de construction soviétique CME 3.


En associant un pack de batteries et un moteur diesel conforme aux récentes normes européennes, l’objectif est de réduire la consommation de carburant de 40% et les émissions de CO2 de 25%.


L’engin reconfiguré est en essais et affecté aux manœuvres sur les voies portuaires de Klaipeda.



* La ligne principale Est-Ouest frintière biélorusse-Vilnius-Siauliai-Kaunas-Klaipeda (334 km) sera sous tension de bout en bout en 2023. Aujourd’hui seul 8,3% des 1839 km du réseau ferré lituanien sont électrifiés en 25 kV alternatif.