Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Bélanger

Des radars pour les Zones de Faibles Emissions


19/01/2021 - Suite à l’ultimatum de la Commission Européenne donnant deux mois à la France pour prendre des mesures visant à améliorer la qualité de l’air, le président de la République a reçu courant décembre les principaux élus concernés par les Zones de Faibles Emissions.


La Commission Européenne a fait de la France l’un de ses mauvais élèves pour la cause écologique, avec des dépassements récurrents des normes réglementaires concernant la pollution de l’air.


Le Conseil d’Etat s’est même saisi de cette question en imposant au gouvernement d’agir. C’est dans ce cadre que figuraient à cette réunion avec le président de la République, les présidents de la Métropole et maire de Lyon, de Grenoble, de Strasbourg… des élus verts déjà engagés dans des démarches volontaristes avec notamment les élargissements des Zones de Faibles Emissions (ZFE) et les durcissements de leurs accès.


Des signes forts sont attendus au-delà des mots. Parmi les pistes évoquées, justement pour ces ZFE, les élus demandent le vote de dispositions légales pour agir plus efficacement.


En particulier, il pourrait s’agir de la possibilité de mettre en place des radars à lecture automatique aux entrées des ZFE, seul moyen selon eux pour assurer le respect de leurs règles.


M6 (A6) et M7 (A7), la verbalisation, c’est maintenant


Par exemple, à Lyon, après un mois d’expérimentation et de pédagogie, la verbalisation a commencé le 18 janvier 2021 sur les portions d’autoroute déclassées M6 (A6), au nord de Lyon, et M7 (A7), au sud de Lyon.


Sur chacune d’elles mises en service depuis le 21 décembre, la voie de covoiturage, la plus à gauche, est réservée aux véhicules occupés par deux personnes ou plus, aux véhicules Crit’Air 0, aux transports en commun et aux taxis.


Comme sur les autres voies ou sur ce type de voies métropolitaines, la vitesse est limitée à 70 kilomètres/heure.


Depuis le 21 décembre, et alors qu’aucun embouteillage supplémentaire n’a été observé à cause de cette nouvelle mesure, la Police Nationale procédait à de simples rappels à l’ordre.


Dorénavant, le respect des panneaux lumineux à losange blanc sera contrôlé et susceptible de verbalisation par les forces de l’ordre présentes sur le terrain. Cette procédure est activée du lundi au vendredi.