Fond-MM_edited.jpg
  • Pierre Cossard

Quel avenir pour les batteries dans l’UE ?


16/04/2021 - De sa conception au recyclage, les enjeux autour des batteries sont aujourd’hui multiples : une attente forte d’un impact environnemental faible dès sa production jusqu’à sa fin de vie, mais aussi une utilisation durable dans le temps avec une phase de recyclage.


Le CESE (Conseil Economique et Social Européen) vient de répondre à ces attentes en rendant un avis sur le cadre législatif actuel au sein de l’Union Européenne. Il se penche ainsi sur les nombreux impacts présents dans tous les domaines : santé, neutralité carbone, sécurité, formation, etc.


La Commission propose désormais des exigences obligatoires pour toutes les batteries (c'est-à-dire industrielles, automobiles, de véhicules électriques et portables) mises sur le marché de l'UE.


Le CESE a, sur ce sujet, présenté un avis clair : « Des exigences telles que l'utilisation de matières issues de sources responsables avec un usage limité de substances dangereuses, la teneur minimale en matières recyclées, l'empreinte carbone, la performance, la durée et le marquage, ainsi que la réalisation des objectifs de collecte et de recyclage sont essentielles pour le développement d'un secteur des batteries plus durable et plus compétitif dans toute l'Europe et dans le monde entier ».


Depuis plusieurs mois, Bruno Choix, président de branche maintenance de la FNA*, mène activement les échanges au sein du CESE en sa qualité de rapporteur, afin d’émettre des recommandations sur la durabilité des batteries au sein de l’Union Européenne.


La FNA insiste donc sur le besoin de formation des acteurs de l’après-vente automobile tout en prenant en compte les aspects sécuritaires très importants.


Elle demande aussi un suivi transparent : tout doit être appliqué et notamment l’aspect formation et sécurité au travail.


Elle attend aussi des constructeurs qu’ils fournissent en toute transparence les éléments nécessaires au suivi d’entretien des véhicules.


Enfin, concernant le bilan carbone, la FNA demande qu’un impératif de recyclage soit instauré au sein d’un cadre législatif durable.


*FNA : Association des Entrepreneurs et Artisans de l’Automobile et de la Mobilité.