Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

Le programme de développement Sud-PACA



09/03/2021 - Le 25 février 2021 à Marseille, Karim Touati, directeur territorial Sud PACA de SNCF Réseau, a présenté les chantiers et les projets 2021 de l’entreprise.


Un ensemble d’opérations qui mobilisent sur fonds propre 294 M€, dont 204 M€ pour la régénération et la modernisation, et 90 M€ pour la maintenance.


Outre la partie régionale de la ligne structurante Paris-Lyon-Marseille, qui regroupe plus de 90 M€ d’investissements*, une série de chantiers pour un montant de plus de 110 M € concerne les travaux de renouvellement et de modernisation de l’axe Marseille-Vintimille.


Renouvellement des sections Bandol-Toulon (12 km), Carnoules-Les Arcs (34 km), réfection du tunnel de Villefranche-sur-Mer, renouvellement d’aiguillages et de voies en gare de Nice, création de la halte urbaine de Toulon Sainte-Musse, déplacement du poste d’aiguillage de Nice-Saint-Augustin et mise en place d’écrans acoustiques à Villeneuve-Loubet, toutes s’ajoutent à ce programme.


La seconde phase de modernisation de Marseille -Gardanne-Aix-en-Provence, dite MGA 2, qui s’achèvera en 2023-2024 par l’électrification partielle de la ligne (nous y reviendrons) va connaître un pic d’activité en 2021 avec l’automatisation de la signalisation de la nouvelle double voie Gardanne-Aix et l’allongement des quais de la halte de Marseille-Saint-Antoine.


Un investissement de 182 M€ (État, Région, Bouches du Rhône, Métropole Aix-Marseille-Provence, SNCF Réseau).


Trois ensembles de lignes sont en rénovation, dont certaines sections étaient menacées de fermeture en raison de l’état de leurs infrastructures.


D’abord, la « Ligne des Alpes » avec les sections régionales des axes Grenoble-Gap, Valence-Aspres-sur-Buech-Veynes, Gap-Briançon et Aix en Provence-Veynes.


Soit plus de 400 km de lignes qui sont essentiellement des axes de montagne pour lesquels 127 M€ seront investis (50% État et SNCF Réseau, 50% Région).


Ensuite, la ligne internationale Nice-Breil-Tende (77 km) qui s’est trouvée au cœur de l’actualité en restant le seul lien de transport dans la Vallée de la Roya après les inondations.


Rouverte de bout en bout en avril, elle bénéficie de 30 M € en 2021 (remplacement de voies, confortements de talus et d’ouvrage-murs). Dans l’avenir, 246 M€ d’investissements son