• Pierre Cossard

Périphérique : la Région Île-de-France saisit officiellement la Commission Nationale du Débat Public


24/05/2022 - Le 18 mai 2022, Anne Hidalgo, maire de Paris, a présenté ses projets concernant le périphérique parisien. En substance, il s’agira de supprimer à la circulation une des quatre voies, de modifier les portes d’accès, et de « végétaliser » avec 50 000 arbres cette autoroute urbaine.


Evidemment, cette présentation d’un « périphérique apaisé » par la maire de Paris a rapidement fait réagir la région Ile-de-France.


« La Ville de Paris ne peut s’entêter à faire cavalier seul sans à aucun moment évaluer les conséquences d’un rétrécissement définitif du périphérique sans solutions alternatives crédibles pour les déplacements en Ile-de-France », a donc répliqué le 19 mai la Région.

La collectivité a par ailleurs rappelé que « la consultation organisée par la Région Ile-de-France en novembre 2021 a montré que plus de 90% des Franciliens étaient contre la suppression d’une voie de circulation pour tous. La Ville de Paris ne peut pas confisquer le débat et doit entendre la voix des usagers ».


La Région Ile-de-France a donc annoncé vouloir saisir sans délai la Commission nationale du débat public du projet de rétrécissement définitif du périphérique porté par la mairie de Paris.


Elle souhaite « qu’une vraie concertation soit enfin organisée sur l’avenir de ce projet incluant toutes les personnes concernées, usagers et riverains, milieux économiques et associations, sur la base d’une étude d’impact complète et sincère, car cette infrastructure est d’intérêt régional et national ».

La Région Ile-de-France rappelle que sur le périphérique, 40% de trajets vont de banlieue à banlieue et que 80% des usagers sont non-parisiens.