• Michel Chlastacz

En dépit de la pandémie, Amtrak maintient ses travaux d’infrastructures



02/12/2020 - Amtrak, l’opérateur ferroviaire national grandes lignes des Etats-Unis estime que ses pertes globales liées à la pandémie COVID-19 atteignent 801 M$, tandis que l’année 2019 avait été l’une des meilleures de son histoire avec des recettes qui ont dépassé les 3,2 Mds$ (2,7 Mds€).


Alors que ces recettes ont chuté de 32% de janvier à septembre 2020, Amtrak a toutefois maintenu de nombreuses opérations d’améliorations d’infrastructures, des matériels roulants et d’extension du système de contrôle du trafic avec, au total, l’équivalent de 1,59 Md€ d’investissements réalisés dans ce domaine durant l’année 2020.


Un pari fait sur l’avenir afin de retrouver de meilleures bases de départ des trafics pour 2021-2022.

Pari Illustré par la poursuite des marches d’essais des nouvelles rames Avelia Liberty d’Alstom, qui ont parcouru 32 000 km sur l’axe du « Corridor Nord-Est » (Boston-New York-Washington), tandis que l’une d’elles a atteint 263 km/h sur le circuit ferroviaire de Pueblo (Colorado).


À New York, en partenariat avec l’État et l’opérateur banlieue New Jersey Transit (NJT), la transformation de l’ancienne Poste centrale est en cours afin d’installer le hall de la gare de Penn Station dans un bâtiment historique emblématique de la ville*.


* Cette réalisation est la partie la plus visible du gigantesque projet ferroviaire new yorkais « Gateway Program » sur lequel nous reviendrons.