Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Bélanger

L’OTRE signe à son tour avec SNCF Réseau


19/04/2021 - Dans le cadre des actions en vue de la sécurisation des Passages à Niveau, l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens (OTRE) vient de s’engager pour un an aux côtés de SNCF Réseau.


Initiée à la suite du terrible accident d’autocar de Millas, en décembre 2017, une mission parlementaire avait abouti au lancement d’un plan de sécurisation des passages à niveau pour en réduire la dangerosité.


C’est dans son prolongement que SNCF Réseau a entamé une action avec les professionnels du transport routier. « Informer, prévenir et signaler, sont les trois actions fortes qui nous engagent dans cette charte, dans le but commun de sauver des vies », a illustré Alexis Gigergues, président de l’OTRE. L’organisation patronale rejoint ainsi la FNTV, la FNTR, l’UTP… déjà signataires.



80 M€ pour la sécurisation des Passages à Niveau


Luc Lallemand, président de SNCF Réseau, a rappelé que sur les 10 Mds€ engagés dans le ferroviaire à l’occasion du Plan de Relance, 4,1 milliards le seront pour les infrastructures, dont 80 M€ spécifiquement pour les passages à niveau (barrières, avertissements lumineux et sonores…).


Sur les 15 000 passages à niveau de France, 16 millions de véhicules croisent des trains, et 98% des accidents sont liées à des infractions au code de la route.



20 rapports sur 33 impliquent autocars ou poids lourds


Alexis Gibergues, Président de l'OTRE

« Sur 33 rapports d’enquêtes suite à des accidents, les autocars et les poids lourds sont impliqués dans une vingtaine d’entre eux, alors que leur part sur les passages à niveau est bien moindre », note Luc Lallemand.


Ce sont donc bien les professionnels du volant qui doivent être le plus sensibilisés aux risques. L’OTRE, qui représente 3 000 entreprises, surtout des PME, pour 70 000 véhicules, va faire preuve de formation et de sensibilisation.


« Nous sommes des lanceurs d’alerte, des relais efficaces pour signaler les dangers », explique Alexis Gibergues. Mais le principal sujet reste la suppression des passages à niveau dangereux, ce qui reste un objectif de SNCF Réseau.