• Jean-François Bélanger

Option GNV pour Autocars Berthelet


Alain-Jean Berthelet, président d’Autocars Berthelet.

11/02/2022 - Pionnier parmi les autocaristes ayant opté pour le carburant GNV, Autocars Berthelet va mettre progressivement en route, pour le compte de l’AOMTL-Sytral, 35 véhicules sont livrés en ce début d’année (entre janvier et février 2022).


Dans le mix-énergétique de demain qui se profile, le GNV a toute sa place. C’est en tout cas l’ambition de GRDF, son distributeur national, qui vient de réaliser une étude sur le sujet en Région Auvergne-Rhône-Alpes et place Autocars Berthelet parmi les entreprises phares du secteur autocariste.


Avec la navette autonome, les transports fluviaux et son métier historique d’autocariste, le transporteur dauphinois, qui emploie 350 salariés pour 250 véhicules, a toujours fait le pari de l’innovation.


En particulier, c’est Autocars Berthelet qui assure les navettes entre les parkings et les aérogares de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, depuis 2005. Et, pour le dernier appel d’offres de 2017, c’est grâce au choix du GNV qu’il a renouvelé son contrat.


Les 11 véhicules qui assurent depuis un service 7 jours sur 7 et 24 h sur 24 pour certains, cumulent 90 000 kilomètres par an, ce qui est très sensiblement supérieur aux critères classiques du transport en commun.


Assurer la souveraineté énergétique


« Outre l’aspect environnemental évident en matière d’émission ou encore avec une réduction du bruit d’environ 50%, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du véhicule, le bio GNV permet de défendre notre souveraineté énergétique, grâce à des productions nationales, voire locales », argumente Alain-Jean Berthelet, président d’Autocars Berthelet.


Par ailleurs, pour le compte du Sytral cette fois, une vingtaine de véhicules au GNV a été déployée sur l’Est du réseau lyonnais.


Avec le renouvellement du contrat de septembre dernier, 35 nouveaux véhicules viendront s’ajouter à la flotte existante, ce qui correspond à 85% du parc, avec l’ambition d’atteindre à terme les 100%.


De son côté, GRDF annonce la multiplication des sites de méthanisation en Auvergne-Rhône-Alpes. Il y en avait déjà une trentaine et il y en aura 26 de plus d’ici à la fin de l’année, tandis que 15 stations supplémentaires doivent être installées dans la Région.