• Jean-François Bélanger

OL Vallée relié par tramway grâce au T7


Entourant les élus locaux, on reconnait à gauche : Bruno Bernard, président du Sytral, Jean-Michel Aulas, président d’OL Groupe, et Laurence Eymieux, DG de Keolis Lyon.

08/02/2021 - L’est lyonnais bénéficie depuis le 1er février 2021 d’une nouvelle ligne de tramway, le T7, qui relie le terminus actuel Vaulx-en-Velin-La Soie de la ligne A du métro, à OL Vallée, le centre de loisirs de l’Olympique Lyonnais, lui-même adossé au Groupama Stadium.


Décidé sous l’ancienne mandature, le T7 n’a en fait nécessité que la construction d’une infrastructure de quelques centaines de mètres. A cette époque, OL Groupe redoublait d’ambitions.


OL Vallée, le plus grand pôle de loisirs de France, aurait du ouvrir ses portes sur 50 hectares, en ce début février. Doté de plusieurs hôtels, de services divers, d’un pôle médical…, il vise en période de croisière 2 600 emplois permanents pour une fréquentation annuelle envisagée autour de 4 000 000 visiteurs.


Il aurait donc été ridicule de se priver d’une desserte par transport en commun, si proche, d’autant que l’investissement a été relativement modeste, atour de 1,6 M€.


Ses détracteurs ont évidemment aujourd’hui toute opportunité pour considérer son inutilité. Sauf que le T7 a aussi vocation à soulager la ligne T3, avec laquelle elle partage les rails sur la plus grande partie de son parcours, en fait les deux premières stations de Décines. Il procure 25% de capacité supplémentaire.


Un atout qui peut toutefois paraître dérisoire, au moment où le réseau lyonnais enregistre une baisse d’un tiers de sa fréquentation.


« De toutes façons, l’infrastructure existait, autant la mettre en œuvre », résume Bruno Bernard, président du Sytral, après qu’une première ouverture du T7 ait été envisagée il y a quelques mois.


Quatre nouvelles rames viennent d’arriver au Sytral : deux sont affectées à la ligne T3 et deux autres à la ligne T7.