• Michel Chlastacz

Nouvelle vie pour les rames Z-TER des Pays de la Loire


agent SNCF devant TER

10/03/2022 - Le 3 mars 2022, la Région des Pays de la Loire et la SNCF présentaient au Mans la seconde des rames Z-TER (Z 21 500) totalement rénovées, la première ayant été remise en service en juillet 2021.


Cette opération, réalisée aux ateliers SNCF de Nevers-Vauzelles et qui nécessite trois mois par rame, sera mise en œuvre de 2021 à 2025 afin de limiter les immobilisations.


Elle s’insère dans le programme de « modernisation à mi vie » de ces matériels TER qui peuvent rouler à 200 km/h. L’investissement totalise un montant de plus de 54 M€ et prolongera l’utilisation des trains de quinze à vingt années supplémentaires.


Après contrôle et expertise de l’ensemble des éléments de la rame, leur nettoyage, leur réparation ou leur remplacement si besoin l’opération s’assortit de la pose d’un nouveau pelliculage des caisses aux couleurs du réseau régional Aleop.


Elle s’accompagne d’une amélioration des aménagements intérieurs avec remplacement des sièges, pose de tablettes de bois, installation de prises électriques et d’un nouvel éclairage à LED.


Dans les Pays de la Loire, le domaine des Z-TER se concentre sur l’axe Le Mans-Sablé-Angers-Nantes avec ses sections parcourables à 200 km/h.


Mais ces rames roulent aussi sur Nantes-Rennes, Nantes-Le Croisic, Nantes-La Roche-sur-Yon-Les Sables-d’Olonne.


S’ajoutent, dans le cadre de relations rapides Rennes-Laval-Angers et Laval-Angers-Nantes, des parcours spécifiques sur la LGV Bretagne-Pays de la Loire entre la sortie de Rennes et l’entrée de Sablé via la « Virgule de Sablé » avec 120 km de parcours sur la LGV.


Aussi, huit rames (ré-immatriculées Z 21 700) ont été équipées du système de transmission voie-machine (TVM 430) utilisé sur les lignes à grande vitesse plus de l’ERTMS 2.


Les Z 21 500 sont des rames triples avec une composition M+R+ M (Motrice + Remorque intermédiaire + Motrice) et elles ont une longueur de 79,2 mètres. Elles proposent 211 places assises et ont une puissance de 1700 kW.


Elles ont été construites de 2002 à 2004 par Alstom en 57 exemplaires* pour les régions Aquitaine, Bretagne, Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes.


Elles se présentent comme la version électrique bicourant (1,5 kV continu et 25kV alternatif) des rames X 72500, les X-TER construites en 117 exemplaires également par Alstom de 1997 à 2002.


Alors que la Bretagne (19 rames, voir Mobilités magazine, 15 décembre 2021) et les Pays de la Loire (21rames) modernisent progressivement leurs parcs de Z-TER, on reste en attente de projets similaires de la région Centre-Val de Loire, qui fait rouler ses 17 rames sur les lignes Orléans-Vierzon et Orléans-Tours.


 

* Le marché visait 133 rames mais il s’est réduit aux commandes des cinq régions qui concentraient l’essentiel des sections de lignes classiques parcourables à 200 km/h. Ensuite, Aquitaine (6 rames) et Poitou-Charentes (5) ont revendues leurs trains aux trois autres régions.