Fond-MM_edited.jpg
  • Michel Chlastacz

À Moscou, le retour des femmes en cabine de conduite


femmes conductrices Moscou

27/01/2021 - Le 3 janvier 2021, la première conductrice de métro moscovite depuis plus de trente ans a pris place dans la cabine de conduite d’une rame de la ligne « Filevskaya » (ligne 4), la ligne historique du réseau dont la première section avait été ouverte en 1935.

À partir du début des années 1980, les conductrices avaient progressivement disparu des cabines de conduite des rames du métro moscovite en raison d’un décret - déjà controversé à l’époque - inspiré par les Syndicats soviétiques.


Ce décret éloignait les femmes de 356 différentes professions ou postes de travail alors considérés comme « pénibles ». Quitte à apparaitre comme une sorte de régression alors qu’en 1935 la propagande soviétique saluait la première femme mécanicienne de locomotive... qui devint conductrice de métro en 1945 et termina sa carrière comme Directrice de la Traction !

Le décret n’éliminait pas pour autant des cabines de conduite les conductrices et aides-conductrices qui étaient déjà en poste et représentaient alors près du tiers des effectifs. Aussi, la dernière conductrice n’est partie en retraite qu’en 2014 !


Le 1er janvier 2021, douze nouvelles femmes conductrices ont été habilitées et aussitôt nommées sur la ligne « Filevskaya ».

En 2020, vingt-cinq employées du métro moscovite s’étaient inscrites en stage de formation de conductrices lors de l’abolition du décret qui réduisait à une centaine les professions interdites aux femmes.