• Michel Chlastacz

Montréjeau-Luchon : réouverture pour expérimentation


07/10/2021 - Avec l’antenne gardoise Alès-Bessèges, celle qui relie Montréjeau et Luchon dans la Haute-Garonne est la seconde ligne TER inclue dans les plans de réouverture de dessertes ferroviaires aujourd’hui envisagées par la région Occitanie.


Une opération assortie du transfert de la maintenance de ces lignes et qui a été confirmée le 29 septembre 2021 en simultané depuis le Congrès de Régions de France à Montpellier et les Rencontres Nationales du Transport Public à Toulouse par Carole Delga, présidente de Régions de France et d’Occitane et Jean-Pierre Farandou, PDG du groupe SNCF.


Montréjeau-Luchon, ligne de montagne en antenne (36 km à voie unique et quatre gares) a été ouverte en 1873 par la Compagnie du Midi qui l’a électrifiée en 1,5 kV continu dès 1925 en raison de son profil difficile (rampes de 17 ‰).


En 2014, année de la suspension « provisoire » du trafic voyageurs en raison de l’état de la voie, elle était desservie par un seul aller-retour TER complété par 6 allers et 5 retours par autocars auxquels s’ajoutaient des trains de nuit saisonniers (janvier à mars et juillet-août) depuis et vers Paris les vendredis, samedis et dimanches.


L’Occitanie prévoit d’investir 67 M€ afin de lancer les travaux de réhabilitation de la ligne dès 2022 pour aboutir à une réouverture commerciale courant 2024.


Réouverture en forme d’expérimentation technologique


Dès 2025, la ligne sera le polygone d’expérimentation du lancement des premières rames de train à hydrogène Alstom commandées par la Région (trois rames pour 52 M€ dont 10 millions d’aide de l’État).


Des matériels dont la motorisation hybride (électricité captée par caténaire + hydrogène avec pile à combustible) appliquée à des trains Coradia est mise au point sur le site Alstom de Tarbes avec un montage final des trains à Reichshoffen (Bas-Rhin).


Ces trains rouleront sous caténaires de Toulouse (ou de Tarbes) à Montréjeau et avec l’aide de l’hydrogène entre Montréjeau et Luchon*.


* En raison de la vétusté des installations et de la fermeture de la ligne, la caténaire 1,5 kV d’origine avait été démontée sur l’ensemble de l’antenne Montréjeau-Luchon en 2017.