Fond-MM_edited.jpg
  • Pierre Cossard

Montpellier en route vers la gratuité totale des transports



05/02/2021 - Le 28 janvier 2021, Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, et Julie Frêche, vice-présidente de la métropole et déléguée aux Transports et aux Mobilités Actives, étaient en déplacement à Dunkerque.


Ils sont venus rencontrer Patrice Vergiete, maire de Dunkerque et président de la Communauté Urbaine, qui a partager son expérience de première ville en Europe à avoir mis en place la gratuité totale des transports publics à l’échelle d’une communauté urbaine.


Selon l’analyse faite à Montpellier, « la gratuité des transports est une mesure écologique qui agit sur la qualité de l’air et la santé publique, mais qui est aussi une mesure sociale qui rend du pouvoir d’achat aux plus fragiles ainsi qu’aux classes moyennes et renforce le consentement à l’impôt ».


Dunkerque, la gratuité réussie


Selon les responsables de Dunkerque, les résultats sont là : la fréquentation du réseau va croissant depuis la mise en œuvre de la gratuité en 2018.


L’usage des transports collectifs est tellement entré dans les mœurs qu’après le 1er confinement, la fréquentation a immédiatement retrouvé son niveau antérieur et continue à croître, preuve que la confiance dans ce service est très forte.


Aujourd’hui, le nombre de passagers a augmenté de 86% en moyenne par rapport à ce qu’elle était lorsque le transport était payant. Quelque 48% des Dunkerquois réalisent désormais en bus des trajets qu’ils faisaient en voiture et 10% ont même renoncé à la voiture ou ne l’ont pas renouvelée, 20% disent marcher davantage, 33% se déplacer plus souvent.


Montpellier suit la même trajectoire C’est cette même dynamique qui a été impulsée à Montpellier avec la gratuité des transports le week-end, première étape vers la gratuité quotidienne pour tous les habitants de la Métropole.


Avec le développement des modes actifs de déplacement, et plus particulièrement l’usage du vélo, le développement des bus à haut niveau de service, la ligne 5 du tramway, les parkings relais, la sortie progressive du diesel pour les poids lourds et la généralisation des zones à 30km/h, il s’agit, selon les élus montpelliérains, « d’une nouvelle approche des mobilités, dont le marqueur est la gratuité des transports, qui se met en place et qui changera la ville et la vie des gens ».