• Jean-François Bélanger

La Métropole de Lyon durcit sa Zone de Faibles Emissions


17/11/2020 - Conformément à ses engagements, Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, a annoncé un durcissement du règlement et un élargissement du périmètre de Zone à Faibles Emissions (ZFE). Dans le même temps, il lance une nouvelle génération de pistes cyclables.


L’agglomération lyonnaise fait partie de la vingtaine en France qui se sont engagées dans le processus gouvernemental de Zones à Faibles Emissions, de façon à diminuer l’exposition de leurs populations aux polluants, dioxyde de carbone et particules fines, en particulier.


Lancée sous l’ancienne équipe métropolitaine, et opérationnelle depuis le 1er janvier 2020, elle concerne à ce jour les communes de Lyon, Villeurbanne, Bron et Caluire-et-Cuire.


Ici, sont exclus les véhicules de transport de marchandises munis des vignettes Crit’air 4,5 et, à fortiori, ceux non classés. Mais aujourd’hui, Bruno Bernard souhaite accélérer. D’autant que Lyon fait partie des 12 agglomérations que récemment la Cour de Justice de l’Union Européenne et même le Conseil d’Etat ont condamné pour avoir dépassé les normes autorisées en matière de qualité de l’air.


Aussi, le comité de pilotage de cette ZFE, réuni en ce milieu novembre, vient de décider qu’à partir du 1er janvier prochain, les véhicules de transport de marchandises affichant une vignette Crit’Air de niveau 3 ne seront plus admis dans le périmètre de la ZFE.


De plus, dans l’objectif d’une sortie du diesel d’ici 2026, Bruno Bernard souhaite étendre ce dispositif aux véhicules des particuliers, c’est-à-dire restreindre l’accès aux seuls vignettes Crit’Air 0 et 1, toujours d’ici à la fin du mandat. Le président de la Métropole souhaite par ailleurs un élargissement du périmètre actuel de la ZFE, plusieurs communes lui ayant déjà fait part de leur souhait d’intégration. Ces mesures devraient être accompagnées de compensations actuellement en préparation.


Une nouvelle génération de piste cyclable


Est-ce que l’annonce quasi concomitante d’une piste cyclable d’un nouveau genre en fait partie ? Entre Décines et Meyzieu, deux communes de l’est de l’agglomération, plus de 6 kilomètres de piste cyclable vont être totalement rénovés grâce à un enrobé révolutionnaire.


Mis au point par Eiffage Routes, cet enrobé nouvelle génération affiche une empreinte carbone quasi neutre. Avec des qualités esthétiques identiques à un enrobé traditionnel, ses promoteurs insistent sur son odeur de pin, issue d’un liant biosourcé en provenance des Landes.


La Métropole précise que les travaux nécessaires seront conduits avec des opérations de désherbage et d’évacuation des déchets.