• Michel Chlastacz

Marseille, métropole oubliée ou auto-exclue de l’Appel à projets TCSP ?


01/11/2021 - Marseille, est d’évidence, la métropole française dont les besoins en transports publics lourds sont les plus urgents, qu’il s’agisse de lignes de tramways comme de lignes de métros supplémentaires, sans omettre, ici comme dans toutes les autres métropoles, la question persistante de l’inexistence d’un système ferroviaire de type RER.

Paradoxalement, aucun projet marseillais ne figure dans le IVe Appel à Projets TCSP dont l’ampleur est inégalée. Ce n’est pas faute d’imagination ni de travail au long cours de tous les acteurs locaux des transports publics. Puisque ces types de projets - certains d’ailleurs très élaborés - foisonnent depuis des années dans de nombreuses études.


Qu’elles soient pilotées par les opérateurs et gestionnaires d’infrastructures marseillais (RTM, SNCF et SNCF-Réseau) comme par la Ville de Marseille et même par la jeune Métropole Marseille - Provence – Méditerranée, elles concernent aussi bien des prolongements de lignes de métro et de tramway que la mise en place d’un réseau cohérent de BHNS.


Ce réseau, porté par la Métropole, a pu toutefois apparaitre comme manquer singulièrement de capacité - voire d’ambitions - en regard d‘enjeux de transport rien moins que considérables à cette échelle métropolitaine.


Aussi, les multiples questions posées par cette absence sont plus politiques que techniques. Et elles interrogent nationalement comme l’a montrée la récente visite très médiatisée du Président de la République dans la cité phocéenne.


Avec le risque de donner l’impression de forcer la main aux élus pour qu’ils débloquent la situation en échange de crédits substantiels, notamment dans le domaine des transports publics.


Blocages politiques et mêmes « idéologiques », puisqu’on a l’impression que Marseille est restée la dernière grande ville adepte du « tout voiture », avec d’innombrables occasions ratées côté transports publics* et la persistance d’investissements routiers XXL...



 

* On pense notamment à l’ancienne voie ferrée souterraine Prado-Carénage qui passait sous la colline N.D. de la Garde. Prévue pour être transformée en tramway elle a été convertie en tunnel routier à péage en 1993.