• Jean-François Bélanger

Lyon : une nouvelle ligne express TCL sur l’ex-A7


Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et du Sytral, entouré de Grégory Doucet et de Blandine Freyer, maires de Lyon et d'Irigny

06/01/2021 - Après la première ligne express entre la gare de Lyon-Vaise et Limonest, ouverte en août 2020 sur la M6 (ex-A6), au nord de Lyon, les élus locaux et le Sytral viennent d’inaugurer, ce 4 janvier, son alter ego au sud de Lyon, entre Lyon-Bellecour et Irigny, sur la M7 (ex A7).


Le lancement de lignes express d’autobus figurait parmi les objectifs du déclassement des autoroutes A6 et A7 au nord et au sud de Lyon, de part et d’autre du tunnel sous Fourvière.


Nouveau site propre


Depuis le centre presqu’île, à Bellecour, cette nouvelle ligne dessert directement et sans arrêt la gare d’Yvours-Irigny en moins de 15 minutes. Comme sur la M6, elle bénéficie d’un site propre, en fait une voie réservée aux autobus et au co-voiturage dynamique, sur cette nouvelle Voie Métropolitaine. En période de pointe, sa fréquence sera au quart d’heure.


« C’est une illustration de ce que nous souhaitons faire : optimiser des corridors d’autobus stratégiques afin de renforcer l’attractivité des transports en commun, du co-voiturage et l’autopartage », commente Bruno Bernard, président de la Métropole et du Sytral.


Un parc-relais à Irigny


Ainsi, au terminus d’Irigny, en attendant l’aménagement d’un espace de co-voiturage, sont d’ores et déjà installées près de 300 places de parking. Cette zone du sud-ouest de Lyon, qui représente une population d’environ 40 000 habitants ainsi qu’un important bassin d’emplois, se trouve donc particulièrement bien desservie puisqu’elle dispose d’une desserte TER à destination de Lyon Perrache ou de Givors et-Saint-Etienne puis Firminy, depuis l’inauguration en septembre 2019 de cette gare d’Yvours-Irigny, sans compter le service de la ligne classique TCL. Et ceci en attendant 2023 et l‘ouverture d’une station de Métro, aux hôpitaux de Lyon-Sud.


Fréquentation en haut et bas


La première ligne express inaugurée en août dernier, avait atteint les 2 500 passagers au quotidien avant de redescendre autour des 1 500. Celle-ci devrait connaître une fréquentation équivalente, tout en souhaitant qu’elle ne soit pas endeuillée comme celle de la M7, sur laquelle un automobiliste a trouvé la mort en encastrant son véhicule dans un autobus en raison de sa vitesse excessive.


En effet, comme sur l’ensemble des autoroutes urbaines, la vitesse est limitée à 70 km/h, pour les voitures comme pour les autobus.