Fond-MM_edited.jpg
  • Jean-François Bélanger

A Lyon, le métro c’est pour le long terme


le président du Sytral, Bruno Bernard

04/01/2021 - Le conseil syndical du Sytral réuni le 17 décembre 2020 a approuvé le plan de mandat 2021/2026. Avec pour objectif prioritaire la lutte contre la pollution de l’air, il mobilisera un budget sans précédent de 2,55 Mds€. Mais cette ambition ne s’appuie pas sur de nouvelles lignes de métro, en tout cas par durant ce mandat.


2,55 Mds€ de budget, c’est deux fois plus que durant le précédent mandat. Le mode qui connaîtra le plus grand développement sera le tramway. Déjà deux lignes devraient être prolongées rapidement : une bretelle pour rejoindre OL Vallée à Décines (T7) et le prolongement de la ligne T2 vers la Confluence, dès l’année prochaine.


Quatre nouvelles lignes sont ensuite prévues : T6 entre Hôpitaux Est et la Doua, T8 entre Bellecour et Part-Dieu, T9 entre Vaulx et Villeurbanne et T10 de Gare de Vénissieux à Gerland.


Au total 25 kilomètres de lignes pour 875 M€. Avec 400 nouveaux véhicules, 40% de la flotte des autobus et des trolleybus sera renouvelée d’ici 2026 avec essentiellement de l’électrique, du GNV et deux véhicules à l’hydrogène en expérimentation, pour un total de 535 M€.


Une dizaine de nouveaux corridors sera créée ainsi que deux lignes Express tracées sur la M6 et M7 (ex-A6 et A7), au minimum. Quant au métro, il profitera sur la période de 683 M€. Ce seront surtout pour des acquisitions de matériel visant à la modernisation du réseau, avec un contrat majeur avec Alstom. Pour le reste, les prolongements de lignes vers Meyzieu, Rillieux, la Duchère… et aussi la création de la cinquième ligne prévue par le précédente équipe, il est urgent d’attendre.


La philosophie retenue par le président du Sytral, Bruno Bernard, est « de ne pas inciter des populations à s’installer de plus en plus loin pour ensuite créer des déplacements ».


Bruno Bernard a cependant confirmé la tenue d’une consultation citoyenne qui donnera lieu à arbitrage d’ici la fin de l’année prochaine. « Les décisions prises pourraient aboutir à des programmations pour les mandats suivants : 2017/2022 et 2023/2029 ».


En revanche, il confirme avant la fin du présent mandat, la création d’un transport par câble entre Francheville et Gerland, un projet à 160 M€, pour un trafic estimé entre 16 000 et 23 000 usagers par jour.


Un point d’étape en 2023


Mais d’ici là, aura eu lieu en 2022 la transformation et l’élargissement du Sytral en Etablissement Public Local. Au même moment, devrait être mise en place la tarification commune entre TCL et SNCF. De même, devrait être avancé le dossier du RER à la lyonnaise.


« C’est la Région qui doit être chef de file avec SNCF Réseau, mais nous soutiendrons cette initiative », avance Bruno Bernard, même si il regrette la faiblesse des moyens consentis par l’Etat avec par exemple le retard pris pour la signature du Contrat de Plan Etat Région.